masperoPerdu sous une pile vacillante, le titre avait attiré mon attention. Sans doute une sorte de vague à l'âme, un trait infantile qui me liait à "ces saisons au bord de la mer". Le quatrième de couverture sentait bon la douce nostalgie, l'écume, et le vent du nord... Cette époque où le train était déjà un voyage annonciateur de retrouvailles avec un lieu, une maison et ses odeurs ou ses rituels. Il y avait aussi ce style, parcouru rapidement en feuilletant le livre, sensible, épure, imagé. Du Souchon qui ferait de la littérature. Et cette quête de soi, de l'enfance, celle qui revient sans cesse, comme un ressac...Plutôt que de s'effacer devant les faits, l'auteur s'y amarre plus solidement que jamais. Avec, pour tout cordage, le fil glissant du souvenir.  Il se souvient. Son enfance dans une maison proche d'un port du Nord d'où l'on voyait les falaises d'Angleterre, à l'époque de la bourgeoisie sûre d'elle-même et des espoirs du Front populaire. Et l'enfance de sa fille, dans une île de l'Atlantique battue par les vagues où se mêlaient histoire et légendes, et qu'elle aimait au point de rêver qu'elle y était née. Entre les deux, la guerre, les destructions, la mort d'êtres chers, toujours vivants dans la mémoire du père que la fille interroge obstinément. Et dans le défilé des saisons, contre vents et marée, François Maspero dit, d'une plume tendre et justement mélancolique, la vie, le bonheur fragile, l'amour partagé de la mer et de la terre charnelles.

 

Extrait - Copyright Seuil

"Ils se racontent des histoires, ceux qui se bercent de l'illusion que les maisons ont une âme à elles. Si les maisons en ont une, c'est seulement celle que forme l'ensemble des âmes de ceux qui les habitent. Jamais elles ne pourront parler à des intrus sans mémoire de la chaleur que leur communiquaient les vivants d'alors, de l'écho des voix au sein de leurs murs, des odeurs de cuisine et de fleurs, du vent de la mer qui faisait claquer les volets. L'âme des maisons, la vraie, ne survit que dans le souvenir de ceux qui y ont vécu"