coletteSublime roman de la découverte: celle de l'amour, de la sensualité, de la chair, de l'interdit, du sentiment et de la jouissance... Chef-d'oeuvre!!

Toute leur enfance les a unis, l'adolescence les sépare. Phil, 16 ans, et Vinca, 15 ans, amis de toujours, passent tous leurs étés en Bretagne. Tout naturellement, l'amour s'installe entre ces deux complices inséparables, un amour qui grandit plus vite qu'eux. Et cet été-là, Vinca et Phil découvrent leurs différences et leurs incompréhensions. L'insouciance et la confiance font alors place à la souffrance et à la trahison.

Pendant qu'elle, sorte de prude Lolita, prend conscience dans le cercle des amitiés familiales du pouvoir de séduction des femmes, il noue une véritable relation d'amour charnel avec une dame pleine de charme, Mme Dalleray, toute habillée de blanc et nettement plus âgée que lui.

Quand, à la fin de l'été, la dame mystérieuse disparaît en ne laissant au jeune que le trouble d'une colette1aventure amoureuse terminée de façon confuse, Philippe aussi bien que Vinca, dans les deux derniers jours de leur séjour estival, comprennent que leur relation dépassera cette amitié pure et simple et prennent également conscience qu'une saison de leur vie s'est close et qu'une autre est prête à commencer.

Ces amours adolescentes révèlent à Vinca et à Phil ce qu'ils sont désormais et ne seront jamais plus. Cet été sonne le glas de l'insousciance et s'achève sur un adieu à l'enfance, amer et nostalgique.

colette2A sa parution le roman fait scandale, véritable provocation pour l'époque avec un sujet hautement tabou celui de l'initiation sexuelle de deux adolescents. Philippe découvrira son attachement envers Vinca après avoir vécu une aventure avec Camille Dalleray. Aventure qui demeure en ces temps l'un des points les plus choquants du livre...

Avec délicatesse, Colette excelle à évoquer l'éveil de la sensualité, la douloureuse initiation à l'amour et à la vie. Elle reste l'une des meilleures plumes de l'histoire de la littérature. Sa capacité à décrire un sentiment, la nature, une lumière... reste inégalée. La langue est sublime et "Le blé en herbe" est universel, toujours aussi contemporain. A lire à 15 ans mais aussi à 40 ou à 60...