elkin"Aucun coin de la terre n'a donné lieu, plus que Venise, à cette conspiration de l'enthousiasme". Guy de Maupassant semble guider la plume élégante de la jeune Lauren Elkin qui, avec son roman "Une année à Venise", explore les arcanes de l'existence, des choix, des amours... au rythme langoureux de la Cité.

Partie à Venise pour y mener à bien ses recherches, Catherine Parrish ne elkin1s'attendait pas à s'attacher autant à la vie quotidienne de la cité. Elle tombera
 amoureuse du quartier du Dorsoduro. Elle y croisera Marco, un jeune gondolier rebelle et anéanti par la mort de son père ou encore Neva, venu là en quête de réponses après la mort de sa fille. Ces rencontres inattendues vont dévier le cours de l'existence bien rangée de Catherine.

Amours clandestines et énigmes cabalistiques, "Une année à Venise" est une magnifique déclaration d'amour à la Sérénissime et la preuve que les relations humaines sont, comme cette cité flottante, sinueuses et imprévisibles.

elkin2

Voilà un joli premier roman. On s'y laisse glisser comme on se perd dans les venelles de la Sérénissime avec douceur, indolence, curiosité... toujours émerveillé!