pym1Avec la discrète Barbara Pym, nous voici dans le Sud Est de l’Angleterre. Emma Howick, anthropologue, vient habiter dans la maison de sa mère, située dans un petit village, le temps d’achever son travail de recherches. Pour cela, elle observe les habitants en se mêlant à tous les évènements de ce lieu. 

Avec dérision, mais aussi avec tendresse, l’auteur décrit en détails, lespym gens, les choses, les évènements, en un mot, la vie de ce village dans les sixties. Sous des apparences paisibles, elle critique la société anglaise de ce temps: villages écologiques, églises anglicanes hantées par de ténébreux pasteurs à marier et par de malicieuses bigotes, ventes de charité où l’on papote et l’on médit et l’on s’épie, salons de thé, bibliothèques, associations universitaires. Et sur tout le monde, la romancière jette un regard ironique et faussement naïf qui ébranle soigneusement les valeurs les plus solides d’une société sclérosée...

Un vision impitoyable, des dialogues so british avec, l’air de ne pas y toucher, une plume trempée dans l'acide et des travers décrit par les petits faits du quotidien...

Désuette Barbara Pym? Oh shocking. Certainly not!