29 mai 2012

Le paradis des femmes, Ali Bécheur

"La ville n’est pas bien grande, mais plurielle, une petite tour de babel : on y parlait l’arabe, bien sûr, mais aussi l’italien avec l’accent de Palerme, l’Espagnol et le grec, le français chantant du midi, l’alsacien rugueux, et surtout le parler pied-noir où la mimique exprime mieux que les mots..." Voilà un magnifique hymne à la Tunisie, du temps où elle n'était pas encore un refuge de grands hôtels (par la taille, non par l'élégance) destinés à des vols charters bondés de touristes blonds, tatoués, coiffure de footballeur,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 20:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 mai 2012

Des bleus à l'âme, Françoise Sagan

"Ce n'est pas de la littérature, ce n'est pas une confession, c'est quelqu'une qui tape à la machine parce qu'elle à peur d'elle-même, des matins et de soirs. Et des autres. Ce n'est pas beau, la peur, c'est même assez honteux. Voilà tout. Mais ce tout est terrifiant" Aaaaah Sagan! Oui, on ne dit plus Françoise Sagan, ni Françoise, ni Madame Sagan, mais Sagan! Dommage. Le mythe permet peut-être l'indélicatesse sauf chez elle qui demeure l'auteure de tous les temps, vraie et libre, grave et insouciante, profonde et légère. Sa vie... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2012

De beaux lendemains, Russel Banks

Lisez le livre, c'est encore mieux... De beaux lendemains - Bande annonce VO
Posté par didier debroux à 12:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 mai 2012

L'amour au temps du choléra, Gabriel Garcia Marquez

"La vie leur opposerait encore d'autres épreuves mortelles, bien sûr, mais cela ne comptait plus pour eux: ils avaient atteint leur rivage". Epique, grandiose, une littérature aventureuse qui explore les arcanes de l'amour comme un voyage au long cours. "L'amour au temps du choléra" fut accueilli avec ferveur et applaudi de toutes parts. Même Pychon salua "la folle sérénité" de Gabriel Garcia Marquez, prix Nobel.  Dans une petite ville des Caraïbes, Florentino, simple télégraphiste, tombe amoureux de fémina, ravissante écolière... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 mai 2012

Des éclairs, Jean Echenoz, Lecture

Interlignes - lecture Jean Echenoz
Posté par didier debroux à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 mai 2012

Lettres de Paris, Paul Morand

MARQUE-PAGE. Quand Paul Morand ressuscite Marcel... par LeNouvelObservateur
Posté par didier debroux à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mai 2012

Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Eric-Emmanuel Schmitt

« Je crois irrémédiablement en l’Homme ! » Eric-Emmanuel Schmitt explore dans son dernier roman* le Confucianisme. Pour nous, il tisse des liens afin de comprendre le présent et éclairer l’avenir… Confortablement installé dans un canapé clair, au premier étage d’une élégante demeure bruxelloise qui abrite ses bureaux, l’homme se veut sage, calme et serein. Les parfums ambrés, la décoration sobre, épurée, concentrée sur les sens et l’essentiel, reflète le raffinement du maître des lieux. Philosophe, dramaturge,... [Lire la suite]
16 mai 2012

Un brin de verdure, Barbara Pym

Avec la discrète Barbara Pym, nous voici dans le Sud Est de l’Angleterre. Emma Howick, anthropologue, vient habiter dans la maison de sa mère, située dans un petit village, le temps d’achever son travail de recherches. Pour cela, elle observe les habitants en se mêlant à tous les évènements de ce lieu.  Avec dérision, mais aussi avec tendresse, l’auteur décrit en détails, les gens, les choses, les évènements, en un mot, la vie de ce village dans les sixties. Sous des apparences paisibles, elle critique la société anglaise... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mai 2012

Le rendez-vous de Venise, Philippe Beaussant

Philippe Beaussant? Un miracle! Spécialiste du baroque, de l'opéra, de Louis XIV... une plume élégante, raffinée, intelligente, qu'il met, cette fois, au service de l'amour.  Pierre est le neveu d’un des plus célèbres historiens de l’art de son temps : Charles Millau. Après quinze ans à ses côtés, il suit logiquement les traces de celui qu’il considère comme son maître. Un maître à penser dont il croyait tout connaître jusqu’au jour où, après son décès,  il découvre, caché au milieu d’archives, un petit carnet intime... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2012

Une année à Venise, Lauren Elkin

"Aucun coin de la terre n'a donné lieu, plus que Venise, à cette conspiration de l'enthousiasme". Guy de Maupassant semble guider la plume élégante de la jeune Lauren Elkin qui, avec son roman "Une année à Venise", explore les arcanes de l'existence, des choix, des amours... au rythme langoureux de la Cité. Partie à Venise pour y mener à bien ses recherches, Catherine Parrish ne s'attendait pas à s'attacher autant à la vie quotidienne de la cité. Elle tombera amoureuse du quartier du Dorsoduro. Elle y croisera Marco, un jeune... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 13:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,