13 mai 2012

Le Petit Chose, Alphonse Daudet

En rangeant ma bibliothèque qui croulait sous les piles de livres "à lire d'urgence", "en attente", ou "à oublier"... j'ai remis la main sur "Le petit Chose" de Daudet. Un vive émotion s'est emparée de moi au simple touché de l'ouvrage conjuguée aux réminiscences de mes 15 ans, dans un petit village brabançon qui, à l'époque, n'était pas encore devenu un dortoir chic de la Capitale. Je me souviens de cette après-midi sous le saule, le roman entre les mains, partageant avec effervescence l'apprentissage de Daniel Eyssette...  Ah,... [Lire la suite]

12 mai 2012

Anna Karénine, Tolstoï

"Les familles heureuses se ressemblent toutes; les familles malheureuses sont malheureuses chacune à leur façon." "Vous ne vous êtes point trompé. J'ai été et je suis encore au désespoir. J'ai beau vous écouter, c'est à lui que je pense. Je l'aime, je suis sa maîtresse; et je ne puis vous souffrir, je vous crains, je vous hais. Faites de moi ce que vous voulez." Femme du monde dotée d'un grand sens moral, Anna Karénine succombe néanmoins au charme du comte Vronski; pour qui elle abandonnera tout: mari, enfant, honneur et situation.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mai 2012

Les trois saisons de la rage, Victor Cohen Hadria

Voilà un roman choral qui renoue avec la grande tradition romanesque du XIXème. Un de ces romans-fleuves où l'on se laisse glisser, où l'on musarde dans les entrelacs, étonné par la multitude des personnages, gourmand de leurs destins hauts en couleur dans cette mystérieuse Normandie du milieu du XIXe siècle, encore hantée de magie, de sorciers, d'incestes et de crimes cachés... Il y a du Maupassant et du Balzac chez Victor Cohen Hadria, dans sa manière de décrire scientifiquement les vices et les violences d'une société sournoise,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mai 2012

Paris-Brest, Tanguy Viel

Si le titre évoquait en clin d'oeil un gâteau au praliné prompt à écoeurer, l'histoire se terminera pourtant avant le dessert. Et avant même le réveillon de Noël annoncé, sur un plat de résistance à la sauce aigre-douce, de ceux que l'on déguste en famille et que les convives auront grand mal à digérer. Louis, fils prodigue, n'était pas revenu chez ses parents depuis trois ans, parti vivre à Paris pour s'arracher à une influence trop pesante. Trois années mises à profit pour écrire un roman dont le fin mot, posé à la faveur de ce... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mai 2012

Le Rouge et le Noir, Stendhal

"Mon Dieu! Etre heureux, être aimé, est-ce cela? Telle fut la première pensée de Julien, en rentrant dans sa chambre. Il était dans cet état d'étonnement et de trouble inquièt où tombe l'âme qui vient d'obtenir ce qu'elle à longtemps désiré." Il est le troisième fils, le seul instruit, d'un charpentier illettré. Julien Sorel vénère Napoléon. Après avoir rêvé d'une carrière militaire, il envisage l'écclésiastique... Mais son père cède un terrain à Monsieur de Rênal, industriel avide de considération qui administre Verrières, commune... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 mai 2012

Le projet Bleiberg, David S. Khara

Jay Novacek est un jeune trader new-yorkais, sorte de maître du monde made in Wall Street: un magnifique appartement à Manhattan, quelques millions sur son compte en banque, des filles qui se succèdent dans son lit, une Aston Martin version James Bond, cynique, avec pour seule religion son écran Bloomberg. Pourtant, l'homme est dépressif et cherche à noyer ses démons dans l'alcool, la coke... Voilà pour le décor. Mais Jay va passer une semaine en enfer! Ses parents ont été assassinés. Il découvre qu'il est le prochain... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mai 2012

Retour à Brideshead, Evelyn Waugh

On ne présente plus Evelyn Waugh... m’avait-on dit. Sauf que moi, j’avoue humblement qu’il m’était inconnu. Lacune comblée grâce à une convalescence. Cloué à la maison, c’est lors d’une balade du lit au fauteuil et du fauteuil au canapé que, par hasard, Waugh s’est présenté à moi sous les traits d'un roman   « Retour à Brideshead ». Waow ! Quelle rencontre…Je plongeais avec délice dans l’entre-deux guerre, sur les traces de Charles Ryder, étudiant à Oxford, mêlé au destin d'une famille aristocrate catholique... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mai 2012

La pleurante des rues de Prague, Sylvie Germain

Silhouette d'elfe, fin visage triangulaire dévoré par un immense regard d'eau claire, Sylvie Germain semble sortie d'un de ces récits fabuleux dont elle a le secret. Sous ses allures d'éternelle enfant, Elle cache une puissance créatrice d'une grande maturité. Les nombreux ouvrages que cette travailleuse acharnée compte à son actif constituent une oeuvre impressionnante de force et de cohérence, traversée par une question centrale: l'énigme du mal, qu'il s'agisse des horreurs de la guerre d'Algérie dans "Le livre des nuits" ou... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mai 2012

Le blé en herbe, Colette

Sublime roman de la découverte: celle de l'amour, de la sensualité, de la chair, de l'interdit, du sentiment et de la jouissance... Chef-d'oeuvre!! Toute leur enfance les a unis, l'adolescence les sépare. Phil, 16 ans, et Vinca, 15 ans, amis de toujours, passent tous leurs étés en Bretagne. Tout naturellement, l'amour s'installe entre ces deux complices inséparables, un amour qui grandit plus vite qu'eux. Et cet été-là, Vinca et Phil découvrent leurs différences et leurs incompréhensions. L'insouciance et la confiance font alors... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,