joncour
Extrait
"...Tout ça lui revenait comme revient une mélodie quand on se met au piano, une partition qui pour peu qu'on se laisse aller, qu'on se relâche vraiment, mènerait droit vers le sommeil. L'enfance, c'est ce territoire juste là, intact mais parfaitement inatteignable, à moins de fermer un peu les yeux, de s'assoupir dans le parfait coton d'un parfum retrouvé". P.112