blondel1

M-A-G-I-S-T-R-A-L !!!! Balayées chroniques, critiques, analyses... Au diable! Ici, il n'y a rien à dire. Il est des livres comme çà, ils sont une évidence. Point. Un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte. Et le dernier opus "06h41"de Jean-Philippe Blondel est de ceux-là! 

blondel

L'histoire? A Troyes, un lundi matin, Cécile Duffaut et Philippe Leduc, s'assoient par hasard l'un à côté de l'autre dans le premier train qui les mène à Paris. Au premier coup d'œil, ils se reconnaissent mais n'en laissent rien paraître. Ils tenteront de s'éviter pendant l'heure et demie de trajet. Car 27 ans auparavant, ils ont vécu une histoire d'amour qui n'a duré que quatre mois mais qui a changé considérablement leur destin et leur personnalité.

D'une plume cristalline, féroce, limpide, acide... Jean-Philippe Blondel entrelace avec maestria les pensées de ces deux êtres, sonde leurs âmes, livre leurs apophtegmes, perce leurs mystères. "Si le véritable esprit consiste à en faire venir aux autres", Blondel y réussit magistralement!

Bref, c'est merveilleux, sublime! Un régal...