desmazery1

Voici peu, une auteur me faisait croire aux miracles et remettait en cause mon côté indubitablement agnostique: Bénédicte des Mazery "L'ombre d'un homme" que je considérais comme la plus belle découverte de la XXVèmeheure?  Je viens de terminer "La vie vie tranchée" paru en 2008 et... elle confirme. Quel talent!

C'est au travers de la voix de Louis, que l'auteur va explorer les arcanes de la première guerre mondiale. Nous sommes en 1917, Hôpital d'Amiens. Le soldat Louis Saint-Gervais tient une enveloppe dans sa main. À l'intérieur réside tout son avenir : le front, à nouveau, ou l'inaptitude au service, pour blessure de guerre. Ce sera l'arrière. Affecté au contrôle postal, sa tâche consiste à lire, censurer, rapporter les propos de ses anciens frères d'armes. Entre un collègue zélé, un ami extraverti et une belle dactylographe, Louis cherche sa place, ses mots. Ces mots qu'il bâillonne, jour après jour, et n'en peut plus de garder pour lui...

desmazery

On plonge lentement dans cette époque, au travers d'échanges épistolaires, et grâce à un style limpide, classique qui anime la plume de l'auteur toujours au service de son histoire. Elle offre un description minitieuse, bouleversante de cette guerre au travers de ceux qui la vivent! Au-delà, c'est aussi une incroyable  histoire d'amour entre un jeune homme maladroit et une jeune femme qui n'est pas tout à fait l'image qu'elle laisse entrevoir...

En filigrane, la douleur, l'incompréhension de soldats qui sont au bord de la révolte. Mais encore, une réflexion sur la culpabilité, les choix et leurs conséquences, une exploration minutieuse des mystères de la nature humaine.

Roman d'amour et d'amitié brisée, roman historique autant que roman d'apprentissage sur la (dés) obéissance, La Vie tranchée sait surtout admirablement faire entendre entre les lignes de la censure, la rumeur anonyme et humaine de la guerre.

Voilà un immense roman, incontournable... Un régal!