images

Il y a trois ans, Colum McCann enflammait la critique avec un immense roman "Et que le vaste monde poursuive sa course folle". Très attendu, « Transatlantic » marque le retour de cet auteur irlando-américain. Et, c’est une grande réussite !

S'appuyant sur une construction impressionnante d'ingéniosité et de maîtrise, l'auteur bâtit un pont sur l'Atlantique, entre l'Amérique et l'Irlande, du XIXe siècle à nos jours. Une fresque vertigineuse, d'une lancinante beauté. Voici un livre dense qui explore aussi les sentiments intérieurs. Un roman choral, au cœur de la violence et des vies vécues malgré tout. McCann  entremêlent lieux, époques, personnages, au travers d’un triptyque où se conjuguent fiction et documentaire.

téléchargement (4)

Nous sommes en 1919, la Grande Guerre vient de s’achever. Deux hommes, Arthur Brown et John Alcock réalisent un incroyable exploit : le premier vol transatlantique de Terre-Neuve à l'Irlande. Huit années avant Lindbergh, leur épopée, de nos jours oubliée, relève d’une époustouflante aventure : le froid, la carcasse qui se déchire, les morceaux d’appareils qui s’envolent, un aîle qui se brise… à chaque moment, la mort se présente comme leur plus proche compagne

Nous sommes à Dublin, en 1845, Lily Duggan, jeune domestique de dix-sept ans, croise le regard de Frederick Douglass, le Dark Dandy, l'esclave en fuite, le premier à avoir témoigné de l'horreur absolue dans ses Mémoires. Ce jour-là, Lily comprend qu'elle doit changer de vie et embarque pour le Nouveau Monde, bouleversant ainsi son destin et celui de ses descendantes, sur quatre générations. 

Nous sommes de retour à Dublin, cent cinquante ans plus tard, Hannah, l’arrière-petite-fille de Lily, tente de puiser dans l'histoire de ses ancêtres la force de survivre à la perte et à la solitude.

images (1)

"Transatlantic" se veut un roman sur les liens entre le pays de l'Oncle Sam et l'Irlande. Dès liens où s'entrechoque une multitude d'histoires individuelles, héroïques ou tragiques. C'est là une des obsessions de McCann. En filigrane, quatre destins de femmes.

Si le roman demeure exigeant et demande un certain effort au lecteur afin d'appréhender la structure et la hauteur de l'auteur, la récompense n'en est que plus grande car une fois de plus McCann offre un grand, un très grand, roman.

Doté d'une plume précise, vive et nerveuse, souvent télégraphique, le romancier excelle à entrelacer temps et espace, à tisser une toile entre les générations, l'écho d'un bruit dans le futur, conjuguant les détails de l'Histoire et traçant une filiation inattendue entre le passé et le présent. Bref, un immense régal!