van booy1

Flashback: rentrée 2012, la XXVème heure s'émerveillait de la parution d'un petit opuscule, "L'amour commence en hiver", véritable concentré de poésie et de sensibilité, premier roman éblouissant d'un certain Simon Van Booy. Eblouissant certes mais également soutenu par une brillante traduction de Micha Venaille qui  reprend la plume en cette rentrée 2013 pour célébrer, "Outre-Atlantique", le nouveau roman de ce jeune auteur britannique. Et Van Booy de confirmer!

L'histoire? Celle de deux hommes qui, entre l'Europe et l'Amérique, vont nous entraîner dans les méandres d'un immense puzzle tissé au travers des soixante dernières années du 20ème siècle. Deux hommes donc: John venu défendre une terre étrangère dans son bombardier B-24 est abattu et parcourt, blessé, la campagne française. En danger, il tombe, par hasard, sur un soldat nazi, lui aussi en mauvaise posture. Il aurait pu le tuer mais choisit de l’épargner. Ce dernier sauvera à son tour une vie. Deux actes qui résonneront des deux côtés de l'Atlantique et qui bousculeront les destins...

van booy

Orfèvre des sentiments, Simon van Booy explore, en filigrane, la question des origines. Pourquoi sommes là à ce moment précis ? Qui sont réellement nos parents? Nos ancêtres? L'auteur prend son temps pour nous installer dans son récit. Il peint en impressionniste un roman mosaïque soutenu par une langue superbe où se conjuguent enchantement, romantisme et... réalité.

Les événements s'enchaînent, les liens sont ténus entre le passé et le présent. Avec maestria, Simon Van Booy répond à la question: "Ne sommes-nous pas venus au monde pour réaliser que nos différences ne sont qu'illusion"?

C'est un énoooooooooooooooooorme coup de coeur que ce livre brillant, intelligent (et pas intello), servit par une écriture limpide, cristaline, sincère et subtile.

Bref, un immense régal!