annabel

D'une grande pudeur, d'une incroyable sensibilité, d'une plume toute en délicatesse... ne vous laissez pas rebuter par le thème de ce roman "Annabel" de Kathleen Winter! Rien de racoleur. Au contraire! Un voyage au coeur de la sensibilité et un hymne à l'acceptation de l'autre. 

L'histoire? Nous sommes en 1968 au Canada, un enfant voit le jour dans un village reculé de la région du Labrador. Ni garçon ni fille, il est les deux à la fois. Seules trois personnes partagent ce secret : les parents de l'enfant et Thomasina, une voisine de confiance. Ces adultes prennent la difficile décision de faire opérer l'enfant et de l'élever comme un garçon, prénommé Wayne. Mais tandis que ce dernier grandit, son moi caché - une fille appelée Annabel - ne disparaît jamais complètement...

Histoire principale (d'hermaphrodisme) et histoires secondaires passionnantes. Au fil des pages, on découvre un roman en mille-feuilles conjuguant divers récits entrelaçant là une réflexion nouvelle, ici un détail inattendu, ou encore une vision cachée...

annabel1

Oeuvre féérique, "Annabel", nous fait réfléchir au monde et à la rapidité du temps qui passe. Servit par une écriture poétique et captivante, qui va au cœur des choses, puis balaie les contours avec un grand sens du détail, chaque mot semble un écrin au service du récit, chaque phrase est une ouverture, chaque page est une invitation à goûter la beauté de la nature.

Sitôt ouvert, il vous emplit d'une émotion indéfectible, et vous voilà animé de la même dévotion que son héros, Wayne, qui confesse : « Une fois que j'aime une personne, quoi qu'elle fasse, rien ne m'empêchera de l'aimer. »