django

"Si tout le monde ou presque peut siffloter un air de Django. Sa vie, elle, demeure un mystère", commente Alexis Salatko lorsqu'il évoque, avec passion, mais une passion teintée de toute la pudeur qui le caractérise, le personnage central de son nouveau roman "Folles de Django". Rien ne disposait, en effet, Jeannot Renard, né dans une roulotte en 1910, illettré, infirme après un incendie, sans culture musicale, à imposer au monde du jazz un jeu de guitare d’une dextérité renversante, à devenir Django Reinhardt, le roi du swing, le héros du peuple manouche et le chéri de ces dames. Rien si ce n'est ce caractère hors norme, instinctif, enfantin, capricieux, inspiré... En un mot génial.

Mais au-delà du génie, se sculpte au coeur de la vie de ce jeune gamin sorti des bas-fonds, une incroyable histoire d'amour. Une femme, veuve d'un pilote mort au combat, s'éprend de l'homme. Une femme, Maggie, qui fréquente les guinches, les musettes de la banlieue où les heurts se règlent encore à coups de couteau. Des lieux malfamés, une cour des miracles, que fait danser, avec son bandjo, un ensorcellant adolescent de 18 ans. Jusqu'au jour où suite à un incendie, le flamboyant musicien perd l'usage de sa main gauche. Un drame! que Maggie, à force d'amour, va transformer en une irreversible force. C'est donc une renaissance qu'elle lui offre; sortant le "Gitan" des guinguettes pour le mener dans les plus grandes salles de music hall et devenir l'un des grands musiciens du siècle dernier.

django2

Commence alors une vie romanesque qui traverse tant Paris que Londres au moment où frappe la seconde guerre. Période délicate pour le guitariste que n'évite pas Salatko, car l'heure de gloire de Django débute sous l'occupation, alors que des milliers de tziganes se voient déportés.

En 1943, pourtant, l'atmosphère devient plus nauséabonde encore et la guitare ne suffit plus à sauver le manouche qui verra son exil organisé par Maggie, elle même impliquée dans l'armée des ombres. Dans sa fuite, il perdra Maggie, décédée dans les geôles de Lyon, celles d'un certain Klaus Barbie. 

L'histoire pourrait s'arrêter là. Mais non! Jenny, la fille de Maggie, prend le relais...Django tente l'aventure américaine. Un fiasco! L'homme se veut libre. Et cette liberté à prix. il veut se retirer, pêcher à la ligne alors qu'il vend plus de 100 millions de disques et que les "businessmen" de l'industrie veulent l'acheter. Django s'embourbe, se perd... à 43 ans la mort l'emporte, créant ainsi un légende.

django1

Un roman dense, subtil, qui ne cache rien des lumières ou des zones d'ombre de ce jazzman souvent imité jamais égalé. S'il est un génie, sa vie, tantôt éblouissante tantôt controversée, demeure un roman. Et Alexis Saltako de rendre avec brio cette existence hors du commun.

On se délecte, on savoure comme à chacun des romans de cet auteur discret, d'un talent trop rare dans le paysage littéraire contemporain. 

Bref, un régal!