jordan1

A l'heure où les rayons des librairies présentent la version poche du dernier roman d'Hillary Jordan "Ecarlate", excellent suspense, me voilà tenté de vous entraîner sur le chemin de son premier opus, "Mississippi", une plongée en apnée dans le "deep south"...

Un roman à six voix. Deux familles, l'une blanche, l'autre noire, dans le Mississippi des années 1940. Laura, institutrice à Memphis, épouse Henry qui l'emmène dans une ferme perdue, la bien nommée Bourbière, sans confort. Les métayers sont noirs. Leur fils Ronsel est parti se battre en Europe, comme le frère d'Henry, Jamie. Dans la guerre, plus de races. Au retour dans le Vieux Sud, où sévit le Ku Klux Klan, c'est une autre histoire. Terrible, bouleversante.

jordan

Mississippi, c'est un peu la version sud de Légendes d'automne. En plus rauque, plus brute encore. Quand elle débarque dans la ferme sinistre que son mari vient d'acheter, Laura sait qu'il n'y a que peu de chances qu'elle y soit heureuse.

Entre le décor, désolé, isolé et ingrat, la ferme, sans le moindre confort, et son beau-père, membre influent du Ku Klux Klan qui y règne en tyran, le désir d'en finir et la folie qui rôde prennent toute la place.

Un sale matin boueux, presque comme les autres, alors que Laura s'efforce de s'occuper de ses filles sans broncher, comme toujours, deux soldats rentrent du front : le beau-frère de Laura, Jamie, sensible et séduisant..., et son camarade Ronsel, fils de métayers noirs qui aura bien du mal à faire comprendre qu'il est un homme, plutôt qu'un "nègre".

Ce premier roman est un coup de maître. Symphonique, tragique, subtil et envoûtant, d'une tendresse et d'une fureur inouïes, du Faulkner au féminin.

Bref, un régal!