téléchargement (28)

Toutes les choses de la vie, Kevin Canty - Albin michel

Comme chaque année, le 5 juillet, un homme et une femme, Robert et June, se retrouvent au bord d'une rivière du Montana avec une bouteille de whisky pour célébrer le l' anniversaire d'un autre homme, Taylor, mort depuis onze ans. Cette année c'est son cinquantième anniversaire. C'était l'ami d'enfance de Robert et le mari de June et celle-ci, après toutes ces années de deuil, décide de n'être désormais la veuve de personne. Désireuse de prendre un nouveau départ, elle envisage même de vendre la maison qu'elle aime tant. Robert, divorcé et père d'une fille de vingt ans, doit faire face à de grands changements quand il accepte d'héberger Betsy, son amour de jeunesse, qui traverse un moment difficile. Entre ces deux femmes, il doit affronter sa propre futilité et redéfinir le sens qu'il donne à l'amour et à la vie. Dans une écriture sobre et élégante, Kevin Canty explore les grands thèmes de l'existence et la nature des liens qui unissent les femmes et les hommes. Dans le lignée des grands écrivains yankees du XXe siècle, Kevin Canty (né en 1953) ré-invente le roman des grands espaces en lui insufflant une belle mélancolie moderne.

Elle qui ne savait pas dire je, Pierre Pelot - Editions Héloïse d'Ormesson

téléchargement (32)Des malades arrivent régulièrement dans la cour de la maison d’une campagne reculée. Ils viennent se faire guérir par Georges, qui sait enlever le mal, ignorant qu’il est mort subitement à l’été. Reste sa fille, Mique, qui aurait également reçu le don. Mais elle a toujours nié. Il ne lui a pas transmis le secret. Elle se tient en retrait, en lisière de sa famille. Gussa, le fils aîné, doit éconduire les candidats au miracle bien malgré lui, car le miracle rapportait gros. D’ailleurs, il n’a de cesse de chercher le butin accumulé toutes ces années, fouillant la maison jour et nuit. Le jour où un homme désespéré vient chercher la guérison pour sa femme condamnée, n’y tenant plus, Gussa assomme sa sœur et l’installe dans la voiture du visiteur. Mique finira par utiliser le don et tentera d’accomplir le pèlerinage qui pourrait sauver la vie de la moribonde. Un roman dense, tellurique, avec des accents de Faulkner dans la polyphonie et la restitution des patois, ou bien de Sand pour ces paysages d’une France rurale, ancestrale, où rode une magie dont on ne sait si elle ne porte pas en fait le nom de la folie. Les personnages mâchonnent sans fin leur « rengaine », tandis que le lecteur est pris dans le tourbillon qui avance en cercles concentriques et répétitifs, dans une incantation hypnotique.

téléchargement (30)

Last Exit to brooklyn, Hubert Selby jr - Albin michel

Peu de livres ont suscité autant de haine, d’admiration  et de polémiques que Last Exit to Brooklyn. À sa sortie en 1964, Allen Ginsberg prédisait que le roman allait « exploser sur l’Amérique comme une bombe infernale qu’on lirait encore cent ans après. » Cette prédiction est en train de s’accomplir :Last Exit est considéré aujourd’hui comme la première manifestation et le testament d’une esthétique totalement inédite à laquelle cette nouvelle traduction rend enfin et brillamment justice. Un classique de la littérature contemporaine et de la littérature tout court. L'histoire? Celle d'un quartier de Brooklyn, et quel quartier. C'est là queVinnie et de sa bande passent leurs temps au bar, chez le Grec, et lorsqu'ils ont besoin d'un peu d'animation s'amusent à tabasser des mecs qui passent par là. Il y a Georgette travesti camé(e) en mal d'amour qui va tenter de séduire Vinnie au cours d'une soirée entre copines qui va vite tourner à l'orgie à l'aide d'alcool et de drogue. Sans oublier Tralala et ses gros nichons qui par désœuvrement va offrir son corps aux hommes, au début pour rien et ensuite elle et ses copains vont tendre des traquenards aux militaires de passage pour leur piquer leurs frics, et s'ensuivra une lente descente aux enfers pour Tralala jusqu'à la chute finale atroce. Et il y a Harry le syndicaliste frustré, représentant du secteur 392, qui se plait à frapper sa femme à l'occasion et qui se fait aussi un plaisir à parcourir l'usine pour veiller au respect des accords syndicaux surtout si cela peu lui éviter d'effectuer son travail. Il attend le début de la grève qui a été programmée par les chefs du syndicat, ceux-ci le haïssent autant que les patrons de l'usine, mais il le nomme chef du mouvement afin de catalyser le rejet du patronat sur son seul nom, et son attente va être récompenser. Mais rapidement tout va tourner à la beuverie journalière, et la fascination d'Harry pour les travestis va le conduire à assouvir ses fantasmes les plus introvertis. Hubert Selby nous plonge dans les coulisses de l'Amérique, celle que l'on n'ose pas regarder. Il nous tient par les tripes et sans nous laisser de répit nous montre un monde où les seules réalités sont la drogue, l'alcool et surtout le Sexe, le Sexe et encore le Sexe. Tous sont à la recherche du bonheur sans savoir ce que cela signifie vraiment, le désespoir et la peur les font tourner en rond et se bousculer les uns les autres à ne plus pouvoir trouver d'autres buts que la violence et la déchéance.  Last Exit To Brooklyn est une réflexion sur la dérive d'une société qui prône la réussite comme idéal. Un roman poignant où les mots sont jetés comme un cri de ragee face à un monde déshumanisé.

En cas de forte chaleur, Maggie O'Farrel - Belfond

téléchargement (31)Découverte surtout avec son roman "L'étrange disparition d'Esme Lennox" suivi du merveilleux "Cette main qui a pris la mienne", Maggie O'Farrel revient avec un roman éblouissant teinté de grâce et de délicatesse. Dans un Londres écrasé de chaleur, Robert Riordan disparaît. Pour percer le mystère, les Riordan devront briser les tabous et les remords qui les désunissent. Mais en auront-ils le courage ? Des rues de Londres aux studios arty du New York des seventies, en passant par un village irlandais, l'auteur signe le portrait inoubliable d'une famille suffoquant sous les mensonges et les non-dits. L'histoire? Comme chaque matin depuis trente ans, Robert Riordan part acheter son journal. Mais en ce jour caniculaire de juillet 1976, Robert part et ne revient pas.  Dans leur maison londonienne, Gretta, sa femme, s'interroge : quelle mouche a bien pu le piquer ? Doit-elle prévenir les enfants ? À peine réunis, ces derniers tentent de prendre la situation en main : les placards sont retournés, les tiroirs vidés, chaque pièce fouillée en quête d'indices. Mais, alors que le mystère autour de leur père s'épaissit, les vieilles rancoeurs ressurgissent. L'aîné en a assez : pourquoi est-ce toujours à lui de prendre en charge sa famille ? Quant aux deux soeurs, jadis si proches, quel événement a brisé leur lien, si terrible que la cadette a décidé de mettre un océan entre elles ? Et Gretta, a-t-elle vraiment tout dit ? 

téléchargement (27)

William Blake ou l'infini, Christine Jordis - Albin Michel

Né au-dessus d’une échoppe de bonnetier, à Londres, William Blake (1757-1827) affirmait que, pour retrouver la joie que nous portons en nous, « il suffit de nettoyer les fenêtres de la perception ». Après avoir vu Dieu à huit ans, puis un arbre « rempli d’anges », il dessina, peignit, grava, écrivit de longs poèmes prophétiques. Anticlérical, antimonarchiste, pacifiste, révolté par la misère et l’injustice sociale, il voulut changer l’homme et le monde. À l’argent-roi, il opposa l’esprit, c’est-à-dire la poésie et l’art. Rejeté par son époque, condamné à la solitude et à la pauvreté, il n’en continua pas moins de poursuivre son chemin jusqu’à sa mort. Dans cet essai biographique passionné et passionnant, Christine Jordis, prix Femina pour De petits enfers variés et prix Médicis pour Gens de la Tamise, fait de l’auteur du Mariage du Ciel et de l’Enfer notre contemporain.