téléchargement (34)

Bon, en cette année anniversaire, il pleut des livres sur la Grande Guerre. Pourtant certains classiques demeurent incontournables car ils en ont mieux parlé que quiconque! "Le grand troupeau" est de ceux-là. Avec en plus le régal de la plume de Giono! Et l'auteur de conter ceux qui ne sont pas partis.

L'histoire? celles des conditions difficiles que rencontrent les gens qui sont restés. Il n'y a pas que sur les champs de bataille que sévit la Grande Guerre. Sur les collines aussi, dans cette paix apparente faite de soleil et de campagne, on pille l'existence des familles qui attendent un fils, un mari, un père. On réquisitionne les troupeaux, on fait mourir les bêtes dans de trop longs voyages, on se désespère de ces vies qui ont été retirées, cette chair qui emplissait les champs et les prairies. Julia se languit de son mari Joseph, Madeleine de son amant Olivier. Les deux hommes livrent des batailles qu'ils ne comprennent jamais, marchent de place en place, aveuglément, et regardent leurs camarades tomber autour d'eux. Les deux femmes poursuivent seules leur existence de labeur, guettent chaque jour le courrier venu du front et lancent un regard amer à la place vide du lit à côté d'elles.

telechargement (23)

 Le Grand troupeau est bien une violente dénonciation de la guerre. C'est aussi l'histoire de tous ces hommes envoyés à l'abattoir . Cette attente des lettres par les femmes.... En 1916, Giono était à Verdun puis au mont Kemmel en Flandre occidentale (comme soldat et comme son héros), il en est revenu profondément pacifiste. Si la guerre la brisé, il utilise son talent pour le faire savoir et faire partager son dégoût pour ce qu'il considère comme une lèpre qui ronge l'humanité.

Un roman unique, une plume superbe et le regard inégalable de ce grand humaniste qu'est Giono... Bref, indispensable!