téléchargement (37)

Un enquête minutieuse, un travail historique approfondi, rédigé comme un "page turner", "Retour à Whitechappel" se révèle un piège, un venin qui s'inocule de page en page, tant on ne peut le lâcher. Nuit blanche assurée! 

L'histoire? Nous sommes le 24 septembre 1941, Amelia Pritlowe, infirmière du London Hospital, apprend la mort de son père. Celui-ci lui a laissé une lettre posthume lui révélant que sa mère n'est pas morte d'une maladie pulmonaire, comme l'histoire familiale le prétend. En effet, Mary Jane Kelly aurait été la dernière victime de Jack l'Eventreur... Mue par une incommensurable soif de vengeance, l'infirmière va se lancer dans une traque acharnée. Elle intègre anonymement la société savante d'experts «ripperologues», la Filebox Society, et va reprendre l'enquête depuis le début, reconstituer les dernières semaines de la vie de sa mère, suivre toutes les pistes et accepter tous les sacrifices pour retrouver celui qui reste aujourd'hui encore une énigme.

images (25)

"Retour à Whitechapel" est le fruit d'une recherche de près de trois années dans les archives victoriennes : presse de l'époque, dossiers de la Metropolitan Police (Scotland Yard), rapports médico-légaux, témoignages des jurys d'enquêtes... Michel Moatti offre une nouvelle thèse, preuves à l'appui, sur la véritable identité du plus mystérieux tueur en série de tous les temps. C'est aussi une plongée phénoménale dans le East End de l'époque, ça sent la crasse, le crime, le glauque.... 

Roman intelligent, très fouillé, servit par une plume envolée qui traverse le temps et ne laisse pas de répit au lecteur. Bref, un régal!