téléchargement (45)

Le dernier mot, Hanif Kureishi. Ca débute comme un vaudeville. La campagne anglaise en toile de fond, un vieil écrivain mythique, Mamoom Azam, d'origine indienne, très conservateur. Une grande demeure, une épouse italienne, exubérante, imbuvable. Dans ce décors arrive Harry Johnson, jeune homme fringant, la verve haute, chargé d'écrire la biographie de l'auteur culte. Les deux hommes vont s'appréhender, se renifler,... Surtout Harry va découvrir tout un petit monde au service du maître des lieux, une famille prolétaire avec un fils skinhead raciste "basic minded". Tout se mélange comme un darjeeling arômatisé. Les personnages dévoilent leur côté sombre, parfois ridicule. Drôle, faussement sucré, servit par une plume caustique, "Le dernier mot" se révèle aussi une recherche sur l'écriture et le rôle d'un auteur. Entrelaçant avec subtilité thriller psychologique et comédie, romantisme et loufoquerie, l'auteur décortique avec humour et profondeur la complexité des liens unissant le sujet à son biographe, la célébrité à l'homme de l'ombre, poursuivant ainsi son creuset, l'exploration de cet être étrange à la fin qu'est l'humain... Bref, un régal!

téléchargement (46)

Un ciel rouge, le matin, Paul Lynch. Très belle découverte que ce jeune auteur qui tisse avec ce roman une palpitante et profonde saga irlandaise. Nous sommes en 1832, dans l'aube rougeoyante d'Inishowen, au nord-ouest de l'Irlande, Coll Coyle et sa famille sont sur le point d'être expulsés de leur ferme. Ils n'ont aucune idée de ce qui a poussé le fils de leur riche propriétaire à prendre cette décision terrible pour eux. Fou de colère et de désespoir, Coll tue le jeune homme et doit s'enfuir, poursuivi à travers les tourbières du Donegal par Faller, homme de main du père de la victime, qui a juré de se venger, coûte que coûte. Coll parvient pourtant à leur échapper en s'embarquant pour l'Amérique. Pendant que sa femme Sarah, laissée seule avec leurs deux enfants, essaie de comprendre ce qui est arrivé, il est engagé à la construction du chemin de fer de Pennsylvanie. Dans les chantiers dévastés par le choléra, Faller finira par retrouver Coll, scellant leurs destins. Paul Lynch démontre une maîtrise dans le sens du récit et dans la forme belle et imagée de son écriture. Un  roman puissant, intense, qu'on ne lâche pas emporté qu'est le lecteur par le souffle romanesque de l'auteur. Bref, un régal!

téléchargement (47)

Une famille anglaise, Helen walsh. LE roman de l'Angleterre des année Tatcher ou comment une famille dérouille dans le nord de l'Angleterre, dans les années 75-85. Robbie voit ses rêves de musicien se lézarder, Shusheela, sa femme Tamoul, tente de s'intégrer. Même débâcle pour leurs enfants, Ellie la battante sombre dans la drogue, Vincent l'homo souffre à vif. La violence infligée à cette famille est intolérable, bouleversante. Un tel état des lieux pourrait induire un misérabilisme insupportable, sauf que le talent de l'auteur va au-delà et Helen Walsh d'en extraire une compassion juste et digne, de trouver les mots pour décrire l'intolérance et le racisme qui détruisent les ambitions les plus pures. Elle sait nous émouvoir grâce à un style tout en retenue, sobre mais qui percute. Et de conclure sur l'espoir, l’amour triomphant ouvre les portes de la rédemption et du pardon. C'est aussi et surtout un EX-TRA-O-R-DI-NAI-RE portrait de femme. Bref, un régal!