téléchargement (50)

Un livre qui fait du bien. Ah! Du rire, des larmes, de l'émotion, de l'agacement... dans ce récit "autobiographique"; celui d'un écrivain, humoriste, londonien qui partage un morceau de son jardin avec une sorte de SDF qui y a implanté sa camionnette. Durant vingt ans ils cohabiteront dans l'harmonie parfois, dans l'étonnement souvent, dans la folie aussi, dans l'amitié surtout. Alan Bennett livre dans ce petit opuscule un récit d’une grande humanité qui croque avec humour les travers de la société britannique contemporaine.

L'histoire? Nous sommes dans les années 1970, une rue tranquille de Camden Town. C'est là qu'est stationnée la camionnette de l’excentrique Miss Shepard. Inutile d'écrire que son véhicule et son attitude font tache dans ce quartier huppé de Londres, mais quelques-uns l’ont acceptée et aidée. Une cour des miracles à elle seule cette Miss Sheppard qui, selon son humeur, vous accapare sans crier gare ou vous rejete d’un cri. S'amusant à provoquer un quartier so Gentry avec ses tenues aux couleurs criardes et sa camionnette, sorte de carcasse dézinguée où s'entassent dans un chaos désorganisé vêtements, bric et broc.... Jusqu'au jour où la municipalité décide d’interdire le stationnement dans cette rue. Pour la dépanner, Alan Bennett lui propose de pousser sa camionnette dans son jardin, un service qui se transformera en une étrange cohabitation qui durera près d’une vingtaine d’années. A partir de notes relevées dans un journal, "La dame à la camionnette" conte avec humour et émotion, l’histoire de cette femme mystérieuse qui a toujours refusé de dévoiler son passé, qui commençe toujours ses phrases par « selon toute vraisemblance » et qui demeure persuadée d’être la seule à pouvoir améliorer le monde.

téléchargement (51)

Quel joyeux portrait que celui de cette femme insupportable, mais inoubliable. Un personnage de Dickens dont l’histoire et les secrets ne se dévoilent qu'au dénouement final.

Voilà un roman irrésistiblement attachant, tant grinçant que drôle et tendre. Une fantaisie revigorante signée par l'auteur de la "Reine des lectrices".

Bref, un régal!