téléchargement (60)

Puissante! Telle est la plume que Boyden saisit pour conter, comme Shakespeare faisait face au temps, l’histoire d’un peuple au cœur des espaces sauvages du Canada, à une époque oubliée : le XVIIè siècle. D’une absolue maîtrise, conjuguant beauté et violence. Un voyage sans retour. Un chef-d’œuvre,

L’histoire ? Celle de trois voix qui racontent: un jeune jésuite français « le Corbeau », un chef de guerre huron, « Oiseau », et une captive iroquoise «Chutes-de-neige ». Trois personnages réunis par les circonstances, divisés par leur appartenance. Chacun mène sa propre guerre : l’un pour convertir les Indiens au christianisme, les autres, bien qu’ennemis, pour s’allier ou chasser ces « Corbeaux » venus prêcher sur leur terre. Trois destins scellés à jamais dans un monde sur le point de basculer. Chacun peint son histoire. Oiseau s’adresse dans l’au-delà à son épouse, tuée par les Iroquois en même temps que leurs deux filles. Chutes-de-neige parle elle aussi à ceux qu’elle a perdus, ses parents, ses frères et sœurs qu’Oiseau et ses guerriers ont massacrés sous ses yeux. Corbeau, lui, rédige un journal, un témoignage, une chronique évangélisatrice.

L’entrelacs de ces trois chants, tant «andante» qu’«allegro» ou «agitato» tisse une grandiose épopée autour des Hurons, ce peuple de cultivateurs et de commerçants allié des Français et ennemi juré des Iroquois.

Convoquant, le réel et le poétique, la folie et l’absurdité, la violence et la  joie, Joseph Boyden réussit un roman épique, tourbillonnant. En filigrane, une nature agreste, primitive, majestueuse. Une grande, une très grande, réussite. Bref, un régal !