téléchargement (64)

Un coup poing. En pleine gueule. Sec. Direct. D'une rare puissance. On est KO. Mais on a pas réussi à lâcher. Envouté qu'est le lecteur au fil de ces pages qui le mèneront au coeur de l'enfer! *L'apocalypse. Non pas la fin du monde. Mais l'apocalypse façon sournoise, insidieuse, qui se niche dans le crâne d'un homme, le broie, le ronge, jusqu'à le révéler au grand jour, égocentrique, lâche, jusqu'à lui faire perdre la plus minuscule miette de raison. Cette apocalypse-là s'intitule Sukkwan Island, nom d'un îlot perdu au large de l'Alaska. Ce roman-là n'est pas une descente en enfer. C'est l'enfer. Sorti de l'imagination d'un jeune écrivain américain, David Vann, pour la première fois traduit en français. Un enfer tout à la fois insoutenable et captivant qui oblige à repenser la vie, à s'interroger sur les liens qui existent entre un père et son fils.

L'histoire? Celle de Jim et de son fils, Roy, âgé de 13 ans. Il l'emmène sur une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim et son fils vivront ensemble durant une année, dans une cabane isolée. Après une succession d’échecs personnels, Jim voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. Ils pêcheront, chasseront, arpenteront l'île en croyant découvrir l'absolu, joueront... Ils auront froid, maudiront la solitude, garderont en sourdine leur inaptitude à s'aimer, sentiront la haine se mettre à l'oeuvre, parviendront mal à se méfier des prédateurs - pas seulement des ours, mais surtout d'eux-mêmes. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame. Violent. Imprévisible qui scellera leur destin.

Un roman d'une rare intensité, servi par une plume aride, sèche, à l'os. Les coups se succèdent en un vénimeux crescendo. Un roman sur le courage, la lâcheté, les limites. Une analyse du côté obscur... Un roman MA-GIS-TRAL! 

*Télérama