téléchargement (76)

"Ambre". Lu comme ça on dirait une vague histoire, une bluette, une histoire rose. Loin s'en faut! Kathleen Winsor livre un roman âpre, où l'héroïne se dévoile arriviste et amorale. Nous sommes en Angleterre, fin XVIIIe siècle. Une gamine, orpheline, presque sans nom "Ambre" , décide d'user de ses charmes - son seul bien - pour conquérir le monde. Gloire, honneur, fortune, plaisir : il lui faut tout. Et, l'immoralité de l'époque aidant, elle réussira son ambition, taillant à vif s'il le faut dans la chair de ses rivaux et rivales. Du haut en bas de l'échelle sociale tout n'est qu'intrigue, trahison, mensonge, dépravation.

Cette vaste fresque picaresque fit scandale en 1944 lors de sa parution. Parfums d'érotisme, ambition féminine... "What a shame"! Aujourd'hui, c'est justement la crudité et la noirceur de ce roman qui en font une oeuvre tout à fait contemporaine et classe l'auteur parmi les classiques. Au-delà de l'histoire d'une intrigante, c'est aussi tout le Londres du XVIIe siècle qui se révèle au fil des pages, car "Ambre" traverse tout, les théâtres, la prison, Whitehall, la peste, la bourgeoisie et le grand incendie qui détruisit la quasi totalité de la ville.

L'intensité de Dumas ou de Defoe guide la plume de l'auteure tout au long de ces 888 pages. On ne lâche pas. On en redemande. On en sort essouflé, perdu, rompu. On a vécu 1000 vies... Un pur plaisir.