eho_tatiana9c

D'Emma Bovary à Anna Karenine, l'adultère semble avoir toujours fasciné Tatiana de Rosnay. Avec "Son Carnet rouge", elle nous livre un piquant recueil de nouvelles. Onze variations sur le même thème "La tromperie": Pourquoi?, Comment? La culpabilité, la souffrance, le mensonge, l'extase, le plaisir, l'interdit, la tentation... 

Le fruit est-il plus savoureux lorsqu’il est défendu ? L’interdit est-il synonyme de plaisir ? De la duperie démasquée à la vengeance machiavélique, Tatiana de Rosnay revisite les amours illégitimes et envisage tous les scénarios – tantôt tragiques, tantôt cocasses – avec une légèreté teintée de sarcasme, jusqu’à une chute toujours croustillante, parfois glaçante. Un jouissif « déshabillage » du délit conjugal, où le rire se mêle à la compassion et la transgression au désir.

De sa plume parfois crue, mais toujours élégante, l'auteure égraine "la parisette à quatre feuilles", cette fleur solitaire, unique, sublime, cachée dans l'ombre des sous-bois, dont le verticille, qui deviendra un fruit subtil, contient des graines vénéneuses. Citant Baudelaire, Proust, Mauriac ou La Fontaine, elle analyse avec sensualité, gourmandise, coquinerie, sans poser de jugement, l'illégitime; elle décortique, consciente comme Oscar wilde "que le meilleur moyen de se débarraser d'une tentation est d'y succomber", l'infidélité.

Intelligent, jamais répétitif, interpellant, dérangeant, réaliste, "Son carnet rouge" exerce une étrange et dangereuse attraction...