banks

*Owen Brown est déjà très vieux quand il accepte de raconter l'histoire de sa famille et de son père. John Brown, son père, est un homme autoritaire, qui ne vit que par la Bible, n’agit qu’en fonction d’elle et ne pense que par elle. Au nom de la Bible, il entraîne toute sa famille dans son combat : la lutte contre l’esclavage. Nous sommes avant la guerre de Sécession.
Il s'installe au Nord, tout près de la frontière canadienne. Là, il crée toute une filière de caches entre le Sud et le Canada, par laquelle les Noirs évadés de leurs plantations pourront transiter pour arriver chez lui. Le Canada et la liberté sont à côté. Pour cela, il passe des mois hors de sa famille, envoie ses fils partout pour l’aider. Il sera aidé par les Mormons, également opposés à l'esclavage pour des raisons religieuses, et même par d'autres blancs.
Cependant, les autorités américaines, encore dominées par l'influence sudiste, voteront une loi par laquelle celui qui aide un Noir devient aussi coupable que lui et risque la confiscation de ses biens. Dès ce moment, tout devient plus difficile et risqué. John Brown n'en a cure et continue de plus belle. Il se sert de ses fils et de sa famille, sans l’ombre d’un scrupule. C'est un autre aspect de sa personnalité : il représente Dieu, et s'opposer à lui, c’est s’opposer à Dieu lui-même !…

banks1


Ses fils sont en quelque sorte ses prisonniers !. John Brown, conscient que sa lutte devient quasiment désespérée, se dit que le seul moyen à sa disposition est d'entraîner les Etats du Nord dans une vraie guerre contre le Sud. Pour cela, il mettra toutes ses forces dans la lutte que mène le Kansas pour sa liberté. Il détournera cette lutte en une lutte pour ou contre l'esclavage. Son fils, Owen Brown, commence à douter, car il voit les Blancs s’entretuant, des femmes et des enfants abattus, des récoltes en feu, des territoires entiers ravagés par les flammes et la guerre, et tout cela pour obtenir la liberté de quelques Noirs !. Il a cette pensée : " Car même si nous ne pouvons pas connaître les conséquences ultimes de nos actions et de nos inactions, nous devons néanmoins nous conduire comme si elles avaient des conséquences ultimes.
Des batailles feront rage entre esclavagistes et antiesclavagistes du Kansas et le gouvernement devra finir par s'en mêler… Quant à John Brown et sa famille, il vous reste à découvrir comment elle sortira de cette aventure.
Ce roman est superbe ! Russell Banks nous montre bien la folle opiniâtreté et l’orgueil de cet homme rigide, qui se croit investi d’une mission divine. Pour sa cause, il est prêt à tout sacrifier !… Une sorte de terroriste, intégriste, de son époque ?… Pourquoi pas ? La question mérite d'être posée… Quant au narrateur, Owen Brown, il est bien plus près des réalités et, s’il subit l'influence du père, il n'en réfléchit pas moins pour autant. Un grand roman, une grande cause, mais aussi une grande étude psychologique de personnages hors du commun.

*CritiqueLibre.com