bihan

Impressionnant... "L'Autre", prix du premier roman: glaçant, cru, éprouvant, subtil, dérangeant, intelligent, émouvant,... Bref, la littérature, la vraie! Celle qui marque, bouscule, ébranle, arrache des cris,...

L'histoire? Nous sommes le 11 septembre 2011. Emma fait partie des invités d’honneur de la Maison Blanche pour les commémorations des attentats. Debout sous le soleil de septembre, elle est au plus mal. Mais est-ce son veuvage qui la fait tant souffrir ? Rien n’est moins sûr.

Strasbourg. janvier 1996, Emma est insouciante, une séductrice capricieuse qui croque les hommes et les jette sans remords. Jusqu'au moment où elle rencontre l’Autre. Avec l’Autre, sa vie va prendre une tournure plus grave. Emma éprouvera au quotidien, dans les gestes les plus banals, que l’enfer existe.

En parallèle, Maria: victime de violences physiques. Violentée, battue, humiliée. Deux destins qui se croiseront, unis face à l'horreur incarnée par deux hommes, deux pervers narcissiques.

Cent quatre vingt pages d'effroi. On ne lâche pas. Impossible! On dévore comme une urgence. La plume est ciselée, au scalpel, à l'os. Elle tranche, explore la honte, la douleur, le mensonge, la culpabilité, la résilience "qui fait se rejoindre les rives du passé et les falaises du présent".  Et Sylvie le Bihan de livrer un roman "uppercut", d'une rare puissance. Réussite totale!