garcin

C'est l'histoire d'une comète, d'un homme ex-tra-or-di-naire. Il a eu mille vies en une qui fut pourtant très courte, mort à 47 ans. C'est donc l'histoire de Jacques Lusseyran. Né en 1924, aveugle à l'âge de 8 huit ans, étudiant brillant, écrivain, résistant de la première heure, déporté à Buchenwald... Interdit d'université en France à cause de son handicap, il partira professer aux USA, où il sera l'un des plus brillants enseignants de littérature française... Bref, un homme incroyable, oublié de l'Histoire et que conte Jerôme Garçin en 180 pages dans "Le Voyant".

Personnage romanesque et picaresque, Jacques Lusseyran traverse les heures les

garcin1plus sombres du XXème siècle sous l'oeil vigilant de sa cécité. C'est un accident qui le privera de la vue. Handicap dont il fera une force, un atout, en élargissant son champ de perception.

Dès l'adolescence, cet amoureux de l'Humanité formé au chevet des grands auteurs, s'érigera contre le bruit des bottes de la Wermacht intégrant un résau de résistance. C'est en 1943 qu'il est arrêté par la Gestapo et envoyé à Bunchenwald. Il ne verra rien des horreurs du camp de la mort, il les sentira, les entendra et pire encore les imaginera. Il y survivra... Il erre un temps, cherchant sa voie, frôlant la dépression et partira finalement aux États-Unis. On lui avait refusé Normale Sup du fait de sa cécité, les yankees sont plus clairvoyant, sembe-t-il. Là, il écrira, enseignera, et sera enfin considéré pour sa brillance. Marié deux foix, c'est au cours d'un voyage en France avec une maîtresse, qu'il décedera violemment dans un accident de voiture à quarante-sept ans sur la RN23, dans un total anonymat.

Et Jérôme Garcin de ressusciter cet homme remarquable, lui rendant grâce avec une profonde sincérité, célébrant ce géant d'une plume humble, profondement respectueuse. Bref, un régal!