tout ce qui

Tout semble normal en ce 26 avril 1986 pour ces millions d'âmes qui peuplent la Grande Russie. Après ce jour, quatre vies, et des centaines de milliers d'autres, seront à jamais bouleversées, brisées: un incident est survenu à la centrale nucléaire de Tchernobyl. Un accident...

Mais peut-on réellement parler de dysfonctionnement dans ce pays où la moindre erreur remet en cause la toute puissance du pouvoir et du système? 

Dans ce premier roman, puissant, très documenté, Darragh McKeon se glisse dans la peau de ceux qui ont été frappés par l'accident. A travers eux, il conte la catastrophe. Face à un pouvoir totalitaire, l'auteur convoque les anonymes et soulève le voile, explore les coins obscurs d'une vérité qui, aujourd'hui encore, demeure floue...

Sous une plume tout à la fois ample et sans concession, quatre destins vont s'entrelaçer (un pianiste prodige de 9 ans, une ancienne dissidente devenue ouvrière à la chaîne, un chirurgien malheureux en ménage et un garçon de la campagne) pour, au-delà des conséquences, explorer l'âme des Hommes.

Un grand roman picaresque, au souffle épique, où se conjuguent passion, musique, drame, "Tout ce qui est solide se dissout dans l'air" se révèle l'une des très belles découvertes de cette rentrée. Bref, un régal!