OW (1)

"Quand les Dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières"! Sans doute cet aphorisme s'inscrit-il en filigrane de la vie d'Oscar Wilde, ce dandy "So British" qui conjura toutes les conventions revendiquant le droit d'être -"Esto Quod Es"- et qui, pour ne pas se dévoiler - trop élégant sans doute- répondait aux sondeurs d'âmes "Le vrai mystère est le visible et non l'invisible".

Mais, qui était Oscar Wilde ?

« Je l’ai connu pendant près de vingt ans, intimement, depuis l’université jusqu’à sa mort. Je l’ai vu au temps des luttes de ses débuts, puis soulevé par la vague culminante du succès pour s’effondrer l’instant d’après dans l’abîme de la haine et du mépris populaires. Je l’ai visité dans sa prison, j’ai partagé ses joies quand il fut libre. Je l’aimais du commencement à la fin, comme nous autres, mortels, pouvons aimer, avec des interludes de vaines colères et de désaccords passagers, mais somme toute, avec une admiration enthousiaste et une affection constante. »

Frank Harris fait ici le portrait d’un artiste d’exception, causeur érudit à l’humour décapant et à la voix ensorcelante, dandy extravagant dont la flamboyance fascine et agace, auteur brillant de textes drôles et satiriques tout comme d’œuvres à la beauté profonde et douloureuse. Mais sous le regard à la fois critique et admiratif de Harris, Oscar Wilde apparaît aussi dans toute sa complexité, ses ambiguïtés, ses faiblesses : un homme victime de ses passions et d’une société dont Harris fustige le puritanisme, l’étroitesse d’esprit et l’injustice. Passionnant. Le roman incroyable d'une vie exceptionnelle... IN-DIS-PEN-SA-BLE!!!