Ce-quelle-ne-ma-pas-dit

Si Philippe Grimbert, psychanalyste, considère que "Tout souvenir est fiction, récit imaginaire dont nous sommes les auteurs, bousculant lieux et dates, et c'est sur cette fiction que nous nous construisons, plus sûrement que sur la réalité des faits"; Isabelle Bary souligne que "ce n'est pas la réalité qui cause nos pires cauchemars, mais l'écart qui sépare cette réalité de la fièvre de notre imaginaire". Et c'est bien la confrontation à cette réalité qu'explore l'auteur de Zebraska dans son dernier opus Ce qu'elle ne m'a pas dit. L'histoire de Marie, confrontée à son passé enfoui dans un carnet bleu, sésame identitaire, qu'elle n'ose ouvrir autrement que succinctement, tant la peur génère la lenteur nécessaire à la vérité. Dans ce carnet, l'histoire d'un secret: celui de la mort de ses parents, la source de ses angoisses...

Sous forme d'un roman choral, c'est Marie et son histoire que dévoile par petites touches, Isabelle Bary. Qui est-elle cette quadra, symbole de son temps, dont l'esprit amérindien coule dans les veines. Avec Alex, son mari, et Nola, leur fille de seize ans, ils forment une famille bobo: un boulot accaparant, une vie sociale bien remplie, un chien, des cris, des fous rires, des impertinences d’ado, un peu d’herbe fumée en cachette. Banal...

Mais ça, c’était avant. Avant qu'un incident ne trouble la jeune femme et fasse remonter à la conscience, les questions du passé. Un passé lourd, tu, aux apparences violentes. Voici longtemps, ses parents sont décédés au Canada dans un accident de voiture dont l'origine demeure nébuleuse. Elevée par sa grand-mère, Mamysusy, les parents sont restés un sujet tabou. Inabordable. Mais au dècès de celle-ci, elle hérite d'un étrange dossier bleu. Contient-il son histoire familiale? La vérité sur ses origines? l'explication de l'accident? Les raisons de son orphelinage? Et que deviendra son présent, son futur, lorsque la vérité aura éclatée? Face à ses doutes, Nola l'incitera à faire la lumière, pour le meilleur ou pour le pire...

bary

Suivant les réflexions de chaque protagoniste, l'auteur tisse la toile de cette saga familiale. Disséquant l'évolution intime de chacun, elle déroule, en parfaite Ariane, le fil de la vérité au coeur d'un labyrinthe qui s'est construit sur deux continents. Et le lecteur de plonger dans les forêts canadiennes, de se confronter à la vie sauvage, au choix d'une autre existence et au danger de défendre ses idéaux.

L'art d'Isabelle Bary consiste à bâtir un récit où se conjuguent légèreté et profondeur, arguant que le seul chemin heureux est celui d'un sobriété insouciante teintée d'une douce simplicité. Et de conduire Marie et Nola sur le chemin de la réconciliation par un étonnant subterfuge.

En filigrane: l'amour, le temps qui passe, la sensualité, la confrontation des espaces,...  

Au rythme d'un suspense, la plume se révèle fluide et élégante, alterne les styles pour dévoiler des vérités tant personnelles qu'universelles.