ppm_medias__image__2018__9782226397188-x

Pas simple de chroniquer un tel essai. Une histoire de la séduction! Non, pas simple. Car quel qu'en soit le lecteur ou la lectrice, l'interprétation n'échappera pas aux prismes personnels. Et chacun d'y trouver matière à réflexion, confirmation ou encore raisons à polémiquer...

En quatrième de couverture on peut lire: "Marie-Francine Mansour nous invite à découvrir une vaste galerie de portraits de séducteurs et de séductrices aussi bien anciens que modernes, féminins que masculins, réels que fictifs. Débute alors un passionnant voyage aux côtés des tentatrices bibliques, des influentes hétaïres grecques, qui nous entraîne sur les pas des cortigiane des salons de la Renaissance italienne, nous conduit à côtoyer les sulfureux libertins et les ladies anglaises esseulées du XVIIIè siècle, nous fait pénétrer das les hautes sphères du pouvoir fréquentées par les courtisanes du Second empire et les cocottes de la Belle Epoque".

Né de l'ombre de Joyce Mansour, femme libre, poétesse, arrivée à Paris dans les années 50, assumant sa liberté et ses désirs; c'est néanmoins en historienne que l'auteure explore les arcanes de la séduction dans son essai " Ruses et plaisirs de la séduction". Un voyage dans le temps, à travers les siècles, conjuguant une galerie de portraits de femmes, surtout; de quelques hommes aussi; décortiquant au scalpel les grands mythes de ce jeu qu'elle présente, dès la préface, comme un art guerrier. Et c'est ce fil que Marie-Francine Mansour délie, en parfaite Ariane, dans ce périple au long cours enchâssant Histoire, anecdotes, réflexions philosophiques... avant de conclure que, même si l'on arrive aujourd'hui dans une clairière, le mystère demeure entier.

D'Êve à Shéhérazade, qu'elles soient courtisanes, muses, objets de désir, instruments de pouvoir, légères ou intellectuelles, les femmes ont, depuis toujours, selon elle, pris la séduction comme moyen d'exister, comme instrument de liberté. C'est donc bien un art guerrier qu'elle dépeint; de ruses, certes, mais de plaisirs? Car séduire, serait-ce obligatoirement un stratagème pour obtenir une chose en échange d'une autre? Et que deviennent alors l'amour, l'abandon, là où règne l'esprit de combat? Les questions demeurent! 

Voilà donc un essai passionnant, intrigant, qui soulève des vérités que l'Histoire confirme. En ces temps actuels, Marie-Francine Mansour offre un livre indispensable aux femmes, bien entendu, aux hommes surtout qui, à la lecture de ces lignes, comprendront peut-être mieux le présent éclairé, ainsi, par le passé. Et de rêver qu'alors, l'amour, puisse reprendre ses droits...