14 janvier 2013

Cet instant-là, Douglas Kennedy

"Dès cet instant où nous avons été l'un devant l'autre, j'ai su..." Berlin, la guerre froide, un amour tragique.. Trois raisons de se plonger dans le dernier Douglas Kennedy « Cet instant-là », enfin édité en version poche chez Pocket. Une nouvelle fois, l’auteur américain nous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne de ce foisonnant roman. Surtout, il innove en situant l’action, non plus aux USA, mais au cœur de Berlin à l’époque du Mur, début des années 80. Une ville et une ère que l’auteur connaît bien pour y avoir... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 20:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 janvier 2013

Olive Kitteridge, Elizabeth Strout

Olive n'est pas une héroïne traditionnelle : c'est une vieille dame, plutôt grosse, plutôt méchante et en tout cas pas très aimable avec son mari Henry et ceux qui la connaissent. Et ceux qui la connaissent, on va les croiser au détour de treize nouvelles servies par un style unique. Treize sonates qui composent un brillante partition concertante... *L'Amérique aime la littérature en Technicolor et les effets de manches, mais ça ne l'a pas empêchée de décerner en 2009 son prix le plus convoité - le Pulitzer - à ce roman où il ne se... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 05:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 décembre 2012

Sur les rives de l'Hudson, La splendeur des Lansing, Edith Wharton

Extrait  "Il y était enfin: la mer, la nuit, un vent de mars qui emportait des masses de nuages noirs sous les étoiles et projetait leurs ombres fuyantes sur les ondulations luisantes des vagues. C'était un vent  froid, mais Vance ne le sentait pas. La vieille affinité s'éveilla en lui, ce sentiment profond d'une puissance complémentaire qui remuait ces infinités en faisant vibrer son être intime. Il descendit vers la plage et s'y allongea, laissant la mer et la nuit le pénétrer de rafales passionnées. Il se... [Lire la suite]
01 décembre 2012

Mark Twain, l'autobiographie, une histoire américaine

*Mark Twain, c'est le panache incandescent d'une oeuvre divinement vagabonde. Quant à son existence, elle fut un long tumulte. Apprenti typographe, journaliste, conférencier, pilote de bateaux à aubes, chercheur d'or, incorrigible bourlingueur, le père de Tom Sawyer a traversé l'Amérique d'est en ouest comme un bison hirsute, avant de larguer les amarres en direction de l'Europe, au début des années 1890. En 1906 - il lui restait quatre ans à vivre -, il commença à dicter à une sténographe un récit qui serait le bilan de sa... [Lire la suite]
23 novembre 2012

De sang-froid, Truman Capote

Avec "De Sang Froid" , Truman Capote ouvre une nouvelle voie à la littérature: celle du roman-réalité. Nous sommes en 1959, Holcomb, Kansas. Un fermier, sa femme et leurs deux enfants, profil parfait de la famille puritaine modèle, sont sauvagement assassinés. Sans mobile apparent, tant la somme dérobée - quelques dollars, est dérisoire. Les coupables ? Perry Smith et Dick Hickock.  Interpellé par un article de presse relatant le macabre fait divers, Truman Capote y décèle la matière d’un roman et décide de relater... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 novembre 2012

La couleur des sentiments, Kathryn Stockett

E-N-F-I-N!!!! Voilà, le buzzz littéraire de 2010 sort en poche chez Babel. Si vous l'aviez manqué, si vous n'aviez pas vu le film (et surtout si vous l'aviez vu car le livre est bien meilleur), P-R-E-C-I-P-I-T-E-Z - V-O-U-S  chez votre libraire. LA COULEUR DES SENTIMENTS ou des heures de bonheur pour quelques euros... L'histoire? Elle se déroule à Jackson, Mississippi, où chez les blancs, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

02 novembre 2012

American Darling, Russel Banks

*On oppose souvent le droit du sol et le droit du sang, l'attachement au territoire et les liens filiaux. S'il est un écrivain américain qui réunit aujourd'hui, jusque dans leurs plus sombres ambiguïtés, la terre et la famille, c'est bien Russell Banks. Dans le sillage d'un Faulkner, d'un London, d'un Dos Passos ou d'un Steinbeck, ce sexagénaire à l'allure bonhomme observe le destin d'anonymes passant moins de temps chez la manucure que dans le cambouis, ces "second class citizen" pour qui le rêve américain n'a pas été offert par... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 novembre 2012

La maison de Salt Hay Road, Carin Clevidence

Amateurs de littérature américaine et de sagas familiales, voici un livre à ne manquer sous aucun prétexte! Magnifique premier roman, La maison de Salt Hay Road est un réel coup de coeur. Nous sommes en 1937, à Long Island, cette île mythique de l'État de New York immortalisée par Fitzgerald grâce à son célèbre Gatsby. Si elle est certes le paradis des oiseaux, cette terre sauvage incessamment balayée par les vents, quand elle n'est pas carrément secouée par des tempêtes, est particulièrement inhospitalière pour l'homme.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 octobre 2012

Le Désenchanté, Budd Schulberg

Manley Halliday, l'idole littéraire des années vingt, n'est pas au mieux de sa forme lorsque Shep, un scénariste débutant, fait sa connaissance. Ruiné, malade, il a cessé de boire mais a laissé tomber son roman en cours. Il végète à Hollywood et se sent incapable d'écrire le scénario pour lequel il a été engagé. Shep est là pour l'aider. Il l'admire, l'encourage, mais l'idole est définitivement déchue. Manley Halliday, c'est Scott Fitzgerald. Shep, c'est Budd Schulberg. "Le désenchanté"  est le récit poignant d'une rencontre... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 octobre 2012

Petit oiseau du ciel, Joyce Carol Oates

Quand Zoe Kruller, jolie serveuse se rêvant star de country, est découverte brutalement assassinée dans son lit, la police de Sparta vise aussitôt deux suspects : Delray, le mari dont Zoe est séparée, et Eddy Diehl, l'amant de longue date. Mais, sans preuve, l'enquête piétine. Les rumeurs s'amplifient, ravageant au passage l'existence des deux hommes et imprimant un cours étrange à celle de leurs enfants. Aaron Kruller et Krista Diehl, adolescents sacrifiés à l'histoire familiale, chacun persuadé que le père de l'autre est... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 05:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,