05 octobre 2016

L'absente, Lionel Duroy

Ouvrir le livret de famille se fait souvent sous les sceaux de l'hommage, de la colère et de la tentation de comprendre. C'est sous l'influence des deux derniers que Lionel Duroy a ausculté son histoire personnelle, dont il fait la glaise de son oeuvre littéraire. On se souvient de "Priez pour nous" ou "Le Chagrin", qui, d'une écriture à l'os, âpre et puissante, levaient le voile sur les arcanes de sa famille, l'héritage et les épreuves traversées. Il en est un troisième qu'il explore aujourd'hui, dans "L'absente": la rédemption! Au... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 octobre 2016

De Profundis, Emmanuelle Pirotte

"Ils sont mêlés au méchant choeur des anges, qui envers Dieu ne furent ni rebelles, ni féaux, mais sans plus furent pour soi. Le ciel pour n'être pas moins beau, les chasse, et le profond enfer ne les reçoit car les maudits auraient d'eux quelque gloire. Ceux-ci n'ont point espérance de mort, leur vie aveugle est de si bas étage que tout sort différent leur fait envie", Dante, l'Enfer. Et c'est bien sur les traces de La Divine Comédie que nous entraîne Emmanuelle Pirotte dans son dernier roman "De profundis". Un parcours en trois... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 octobre 2016

Pechblende, Jean-Yves Lacroix

Nous sommes en 1938 et le jeune Lucien se voit embauché dans une librairie d'ouvrages anciens où se pressent les écrivains les plus célèbres de l'époque. Il y apprend avec la même passion les règles du métier, jusqu’à l’art de la contrefaçon, et découvre les prémisses de l’amour fou auprès de Laura. Elle est belle, intelligente. Etudiante en physique au Collège de France, elle réalise auprès de Frédéric Joliot-Curie des recherches sur la scission de l’atome à partir du dioxyde d’uranium, la pechblende, littéralement « la pierre qui... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 septembre 2016

La valse des arbres et du ciel, Jean-Michel Guenassia

Nouveau coup de force de Jean-Michel Guenassia! Si l'auteur du "Club des incorrigibles optimistes" livre un roman plus intimiste, sorte de biographie fictionnelle, il confirme son talent de conteur conjuguant l'intime et l'absolu, la particule et l'universel. Nous sommes en 1890 à Auvers-Sur-Oise. C'est l'été. Le docteur Gachet accueille sur recommandation, un peintre précédé d'une réputation sulfureuse, que l'on dit perturbé et complexe, ami des impréssionnistes. L'homme n'est autre que Vincent Van Gogh. Dans l'ombre de cette... [Lire la suite]
18 septembre 2016

Comment tu parles de ton père, Joann Sfar

Cent-cinquante pages d'une rare beauté. Un portrait ténu, universel. D'une plume cristalline, limpide, pudique, Joann Sfar conte son père (ou le père). Tout est dit. Là où d'autres ont besoin d'un roman-fleuve, l'auteur du "Chat du Rabbin" publie un opuscule. Mais quel texte! Voilà un roman très personnel donc qui évoque André, le père décédé. Il a fallu du temps à Sfar pour s'y plonger. Celui de la distance. Comme un livret de famille, un inventaire, où l'on picore au gré des photos sépia, des papiers jaunis, "Comment tu... [Lire la suite]
18 septembre 2016

Un enfant plein d'angoisse et très sage, Stéphane Hoffmann

C'est l'histoire d'Antoine, 13 ans, dont les parents sont séparés. Un père anglais qui l'ignore, une mère française qu'il n'a pas vue depuis deux ans. Il fait ses études dans un collège en Suisse. Lors des vacances de Pâques, il est envoyé chez sa grand-mère (pas méchante, non, mais parfois violente) à Chamonix où, pour la première fois depuis longtemps, son père et sa mère vont à nouveau s'intéresser à lui. Leurs intentions sont-elles louables? Ainsi débute "Un enfant plein d'angoisse et très sage", géniale comédie grinçante,... [Lire la suite]

01 septembre 2016

Walter ou Naïm, héros ou assassin?, Marie-Paule Eskénazi

« Si le passé n'éclaire le présent, l'esprit marche dans les ténèbres », écrivait Tocqueville. Sans doute s'est-il penché sur l'épaule de Marie-Paule Eskénazi lorsqu'elle prit sa plume pour conter l'Histoire, la Grande et la petite, comme d'autres font face au temps… « On a tous besoin de savoir d'où l'on vient. Quels sont ces secrets tellement présents mais étouffés ? La génération de l'après-guerre a longtemps préféré le silence. On comprend pourquoi. Mais aujourd'hui, le besoin de connaître la vérité, de... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 août 2016

Verre Cassé, Alain Mabanckou

Une plongée dans un bar miteux de Brazzaville où se croisent destins brisés et situations burlesques. Du zinc, c'est l'Afrique qui transpire dans toutes sa simplicité, sans apparats ni figures de styles. De sa plume ciselée, Alain Mabanckou tisse une galerie de portraits truculents, conjugue récits au goût sucré-salé, drôles, amers et dévoile de la vie, son authenticité, sa loufoquerie et ses cruautés.  L’histoire ? Ils sont quelques-uns, des cabossés, à étancher leur soif au bar "Le Crédit a voyagé" , on y retrouve... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juillet 2016

Les oiseaux de passage, Bénédicte des Mazery

Chaque roman de Bénédicte des Mazery est une pépite... Celui-ci est un joyau!  L'auteur de "L'ombre d'un Homme" plonge dans un univers discret, peu connu de l'Histoire: la prison pour jeunes garçons de « la petite Roquette », à Paris. En 1838, Jacques a onze ans lorsqu’il est incarcéré à la demande de son père afin de le corriger. Vagabonds, voleurs, orphelins ou enfants placés, des centaines de garçons sont détenus dans des cellules austères; isolés dans des cages comme celles qui emprisonnent les oiseaux de passage.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 mars 2016

Karpathia, Mathias Menegoz

A Budapest, en fréquentant une branche de sa famille, des Souabes du Danube, Mathias Menegoz s'est intéressé aux communautés de la Mitteleuropa, qui ont coexisté à l'ombre des empires. Dans cet ample roman d'aventures de 700 pages, l'auteur emporte le lecteur en Transylvanie, dans les années 1830. Un château fort au bord d'un lac, entouré de montagnes et de grandes forêts…C'est ce dont rêve le comte Alexander Korvanyi. En 1833 ce capitaine hongrois quitte brutalement l'armée impériale pour épouser une jeune autrichienne,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,