04 juin 2014

Le tilleul du soir, Jean Anglade

La confrontation des mondes: les médecins de campagne, mais les vrais, ceux qui parcourent des kilomètres en voitures pour aller, avec leur valisette, dans les fermes isolées de cette campagne sauvage et profonde; la paysanne, mais la vraie, celle qui après la mort du vieux, le départ des enfants, est restée dans sa ferme entourée de bêtes, qui n'a d'autre horizon que son lopin de terre. "La vieillesse arrive brusquement, comme la neige. Un matin, au réveil, on s'aperçoit que tout est blanc". Et là, faut peut-être choisir... La... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 juin 2014

Je ne renie rien, Entretiens 1954-1992, Françoise Sagan

Ca fuse! Ca virvolte! Les mots d'esprit s'entrelacent, les confidences aussi. Toute à la fois polissonne, sérieuse, grave, caustique, amusante... Sagan se livre dans "Je ne renie rien", recueil d'entretiens de 1954 à 1992.  « Si tout était à recommencer, je recommencerais bien sûr, en évitant quelques broutilles : les accidents de voiture, les séjours à l’hôpital, les chagrins d’amour. Mais je ne renie rien. Mon image, ma légende, il n'y a rien de faux là-dedans. J'aime les bêtises, boire, conduire très vite. Reste qu'il y a... [Lire la suite]
18 mai 2014

Dans la gueule de la bête, Armel Job

Quelle est la frontière entre le bien et le mal, entre un héros et un salaud ?  Armel Job nous précipite dans la gueule de la bête, ce for intérieur ou se révèlent toutes les nuances de l’âme humaine, sombre ou généreuse. Il nous balade dans les rues de la Cité Ardente, hérissées de chausse-trapes et de faux-semblants, tissant la toile d'un théâtre versatile, haletant jusqu’à la dernière ligne. L'histoire? Celle d'Hannah, une petite fille aimée de ses parents, vive et joyeuse. Elle vit à Liège, où la famille s'est... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mai 2014

La musique des illusions, Jean-Marc Moura

Roman d'un grande intelligence, entrelacs de progrès et de spiritualité, disons même de religion, "La musique des Illusions" se veut une réflexion sur la beauté, le lien entre Dieu et l'église, la nature et l'Homme, les frontières entre le bien et le mal... L'histoire? Nous voilà plongé quelques années après la Commune, à l'aube du vingtième siècle, dans la forêt picarde. Une jeune paysanne de treize ans, met au monde un enfant, Franceska, dotée d'un don inouï: percevant de façon presque animale ce qui échappe au commun des... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mai 2014

Trois mille chevaux vapeur, Antonin Varenne

Waouw! Quel périple. Quelle aventure! ou devrais-je y ajouter un S? Un récit effréné dont le lecteur sort ébloui, fasciné, fourbu, rompu. Varenne convoque en 550 pages Dumas, Stevenson, Haggard pour livrer un roman puissant, gourmand qui entraîne les lecteurs au coeur du XIXème siècle de la Birmanie à la Californie en passant par Londres côté glauque et puant. Un épopée ambitieuse et sauvage... Un récit sur la cupidité, la vengeance et l’amour. L'histoire? Celle d'un mercenaire sans foi ni loi, Arthur Bowman, sergent de... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mai 2014

L'été des Lucioles, Gilles Paris

Voilà, disons-le: un bonheur! Mais un vrai, un de ceux que l'on garde, que l'on conserve quelque part. Un de ceux qui nous accompagne, qu'on oublie pas, qu'on convoque à l'occasion... Un véritable bonheur donc que ce quatrième roman de Gilles Paris "L'été des Lucioles"; ces petits insectes qui ont pratiquement disparu mais que l'auteur fait danser au cours d'un été du côté de Cap Martin. Humour, tendresse, fantaisie traversent les 220 pages de ce roman qui se déguste avec délices réveillant l'enfant qui est en nous. Le ton est... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 avril 2014

Quel trésor!, Gaspard-Marie Janvier

Une bonne vieille chasse au trésor, avec cadavres au pied de la falaise, avion de fortune s'écrasant dans la lande, poursuites dans les brumes écossaises, vente aux enchères hitchcockienne et, en filigrane, le fantôme obsédant de R.L. Stevenson. Voilà un roman d'aventure, un vrai, un bon! où s'enchaînent intrigues et rebondissement, où s'entremêlent personnages lumineux et aventuriers patibulaires. L'histoire? Celle de David Blair, dernier rejeton d'une lignée d'éditeurs écossais. En réglant la succession de son père, il croit... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 avril 2014

Martin de La Brochette, Thierry des Ouches

Drôle, tendre, acide, féroce,... "Martin de La Brochette", c'est du bonheur en intraveineuse! L'histoire? Welcome dans le petit monde "made in Versailles" de la famille parfaite: col claudine, collier de perles, jupes plissées. La messe le dimanche, suivie du déjeuner domnical. Les enfants, quatre. Un minimum. Ils ont (presque) tous bien réussi: l'une va épouser un jeune homme talentueux qui fait carrière à Bercy, le second à embrassé le Séminaire, le troisième est formaté HEC... Tout cela est absolument parfait pour Madame... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 18:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2014

"Aux anges" Francis Dannemark, "Là où la lumière se pose" Véronique Biefnot

 En ce début de printemps, deux auteurs publient leurs nouveaux opus. Et alors? Direz-vous. Pourtant! "Aux  anges" de Francis Dannemark et "Là où la lumière se pose" de Véronique Biefnot se révèlent un jeu de piste littéraire. Ces deux romans, que tout semble opposer, se rejoignent dans d'étranges circonstances: personnages qui se croisent, situations qui se répondent.. Normal, ils ont pratiquement été rédigé à quatre mains. "Aux anges" se veut une comédie enlevée, so british, sur l'amitié, l'absence, les rencontres... [Lire la suite]
18 février 2014

Elle qui ne savait pas dire je, Pierre Pelot

Bon là, j'vais en faire des tonnes, pas dans la dentelle, mais je suis en colère, vraiment en colère: M....  et re M..... ! Enooooooooooooooooooooooorme coup de gueule pour un roman génial et pour un auteur qui l'est tout autant: Pierre Pelot "Elle qui ne savait pas dire je". Un grand roman visionnaire, inspiré et sauvage, écrit dans une langue exceptionnelle. Bon sang de bonsoir!!!!! Mais où sont les chroniqueurs, les critiques, mais amis libraires et tous ceux qui ont pour misssion de faire aimer la littérature et les... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,