04 juin 2017

L'aliéniste, J.-M. Machado de Assis

"Si le passé n'éclaire le présent, l'esprit marche dans les ténébres", écrit Tocqueville. Et d'aucun d'y puiser une vision du futur qui anticipe la réalité à venir. C'est tout  le génie de J-M Machado de Assis, écrivain brésilien, qui, en 1881, rédige un petit opuscule, L'Aliéniste. Une novella qui révèlera les soixante premières années du XXème siècle. Un texte qui résonne aujourd'hui encore, dans un monde où sciences et technologies tendent à construire tant la pensée que l'organisation de notre présent. A (re)lire ce... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 mai 2017

Eloge de l'Ombre, Junichirô Tanizaki

Nous sommes dans les années 30 et Tanizaki s'interroge. Quelle est cette antinomie qui frappe son pays, le Japon, dans ce qu'il a de plus traditionnel et l'élan de modernité qui s'incarne sous une forme d'occidentalisation de ses codes? Eloge de l'ombre décortique ce sentiment par une exploration de l'esthétisme nippon, cet art fondamental que l'auteur sent s'évaporer; car c'est l'ombre qui, dans ses arcanes, figure l'histoire et l'héritage d'une culture ancestrale où l'infime sublime le quotidien. Voilà donc un pur... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 avril 2017

Les enfants de choeur de l'Amérique, Héloïse Guay de Bellissen

C'est l'histoire de deux personnages qui vont se faire une promesse sans se connaître, autour d'un livre "L'attrape-coeurs" de Salinger. C'est un portrait de l'Amérique avec ses fantômes en filigrane. Roman choral, construit en quatre mouvements, tels les quatre composantes de notre coeur. C'est donc une tragédie versus antica qui annonce le pire, qui se révèle une prophétie... Nous sommes en 1980, à quatre mois d’intervalle, Mark David Chapman assassine John Lennon et John Hinckley tire à bout portant sur Ronald... [Lire la suite]
06 avril 2017

La chronique de Pascal: Romain Gary s'en va-t-en guerre

Avant d’inventer Émile Ajar, Romain Gary s’est inventé un père. Bâtissant sa légende, l’écrivain a laissé entendre que ce père imaginaire était Ivan Mosjoukine, l’acteur russe le plus célèbre de son temps. La réalité n’a rien de ce conte de fées. Drame familial balayé par l’Histoire et fable onirique, Romain Gary s’en va-t-en guerre restitue l’enfance de Gary et la figure du père absent. Avec une émotion poignante, le roman retrace vingt-quatre heures de la vie du jeune Romain, une journée où bascule son existence. Après Les... [Lire la suite]
01 avril 2017

Les grands romans, Sandor Marai

Reconnu comme l'un des plus grands auteurs de la littérature hongroise et comme un maître du roman moderne, Sándor Márai (1900-1989) s'inscrit dans la lignée de Stefan Zweig. Observant avec nostalgie une civilisation européenne sur le point de s'éteindre, il n’a eu de cesse de témoigner d'un monde finissant. Pendant ses années d’exil (1948-1989), son œuvre tomba dans l’oubli. Elle fut redécouverte dans les années 1990, notamment avec Les Braises, et connaît depuis un succès considérable dans le monde entier. Le présent volume... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 avril 2017

Le séducteur, Jan KJÆRSTAD

Attention, chef-d'oeuvre! Un régal. Un ovni venu de Norvège... Le séducteur se révèle une incroyable plongée dans l'existence d'un homme et de tous hommes. Indispensable! Qu'est-ce qui relie les grands et les petits événements d'une existence ? Sommes-nous définis par les milliers d'histoires qui composent notre vie ou par un instant crucial où tout se décide presque malgré nous ? Jonas Wergeland, lui, a connu une destinée éblouissante, entre excentricités, curiosités et dangers. De son enfance aux abords des fjords... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 avril 2017

La Petite Librairie, Tome VII

Nouveau chapitre de La petite Librairie, la meilleure émission littéraire du PAF et de la toile... Comment parler des livres sans se prendre la tête ou la littérature dans tous ses états. Retrouvez les chroniques de Gérard Collard, Fred, Marie, Jean.... et... votre serviteur.
Posté par didier debroux à 09:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 mars 2017

L'affaire des corps sans tête, l'affaire de l'homme à l'escarpin - Jean-Christophe Portes

Enoooooorme coup de coeur! Tout à la fois polars et romans historiques, les enquêtes de Victor Dautrive, artistocrate qui a fait sauter sa particule, combinent avec jubilation le meilleur de ces deux mondes. Une plongée dans les arcanes de l'après révolution, là où les conspirations, la corruption et les trahisons forgent le futur de la France...      L'affaire des corps sans tête 1791. On découvre des cadavres dans la Seine, nus et la tête coupée. Malgré l’émoi que cela provoque, Victor Dauterive, jeune officier de... [Lire la suite]
14 mars 2017

La Baleine Thébaïde, Pierre Raufast

Troisième roman. Et vlan, une nouvelle réussite! L'auteur de La Variante Chilienne réalise un nouveau coup de force avec cette fable tourbillonante qui entraîne le lecteur sur les berges de la grande aventure. Pierre Raufast confirme son talent d'incroyable conteur conjuguant récit, uchronie, romanesque... où planent les ombres de Melville, Orwell, Wells.   L'histoire? Celle de Richeville, jeune homme timide et idéaliste, fraîchement diplômé d'une grande école de commerce. Mais lui, ne partage pas les ambitions de ses... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mars 2017

Panier garni rentrée hiver 2017

Au jour le jour, Paul Vacca, Belfond Avec Brio, Paul Vacca entraîne le lecteur dans la fascinante épopée littéraire que fut "Les Mystères de Paris". Dans un subtil mélange de faits réels et de fiction, Eugène Sue se voit mis en abyme par une ville envoutante... L'histoire? Espérant trouver un nouveau souffle, Eugène Sue, feuilletoniste à succès, décide de s'aventurer dans les bas-fonds de la capitale, travesti en ouvrier. À quelques encablures seulement des beaux quartiers, il découvre, ébahi, la réalité poisseuse des faubourgs. Un... [Lire la suite]