16 janvier 2018

La chronique de Pascal, Mistral Perdu ou les événements, Isabelle Monnin

Nous appartenons à la génération dont la mémoire est faite de chansons (Contrairement à nos parents et les guerres, nos enfants et les attentats). Grandi avec le transistor, épanoui avec le hit-parade, transi avec le tube de l'été. Les microsillons de notre existence rythmaient les battements de notre coeur. Mais un jour ou une nuit, le coeur s'arrête et les souvenirs demeurent... Isabelle Monnin l'a si bien compris et l'interprète avec brio et émotions à travers son dernier livre paru chez Lattès sous le titre... [Lire la suite]

26 décembre 2017

La lune en plein jour et autres nouvelles, Hanif Kureishi

Avec son sens aigu de l'observation, sa capacité à dresser en quelques lignes le portrait d'un personnage ou la complexité d'une situation, Hanif Kureishi confirme son talent de conteur et de physionomiste d'une société anglaise en pleine mutation. Et l'auteur de se faire chroniqueur d'un monde en proie à ses démons, ses ironies, ses contradictions, ses addictions, dans un sublime recueil "La lune en plein jour et autres nouvelles". Loin des pavés tels 'Le bouddha de banlieue", "Quelque chose à te dire"...  il opte pour... [Lire la suite]
26 décembre 2017

Je te dois tout le bonheur de ma vie, Carole d'Yvoire

C'était il y a cent ans, à Londres, Virginia Stephen rencontrait Léonard Woolf. Elle, esprit fulgurant, atteinte de dépression chronique, obnibulée par la littérature et le besoin d'écrire, sensible au charme des femmes; lui, solitaire, visionnaire, doté d'un esprit politique aiguisé, peu enclin aux choses de la chair. Ils vont pourtant s'aimer, au-delà des codes et des conventions, unis autour de l'art et des idéaux. Ils vont pulvériser une certaine vision de l'Angleterre, créer le groupe Bloomsbury, fonder La Hogarth Press... et... [Lire la suite]
01 décembre 2017

Les vrais durs, T.C. Boyle

Si, comme le pense D.H. Lawrence, "L'âme américaine est dure, solitaire, stoïque", T.C. Boyle s'en révèle le subtil observateur et, de roman en roman, explore les tréfonds de ce qui compose cette Amérique en proie à une sombre exaltation. De l'individu à la communauté, de la particule à l'universel, il sonde ces zones inconscientes non encore délayées. Sa plume est acerbe, tendue, brute, ironique, pour plonger aux sources du mal, là où se nourrit cette violence inoculée dans l'histoire fondatrice d'une nation sans racines. Et... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 15:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 novembre 2017

Liberia, Christophe Naigeon

Ce n'est pas un simple roman historique, c'est un roman absolu! De ceux qui vous entraînent sur les traces des grands conteurs; ces auteurs qui savaient vous narrer l'Histoire avec passion, puissance, suspense, intelligence, révélant les secrets cachés du monde et de son évolution. Car si le passé n'éclaire le présent, l'esprit marche dans les ténébres, "Libéria" illumine, questionne, souligne. Et Christophe Naigeon de révéler les mécanismes du pouvoir où les hommes de bonnes intentions se perdent dans les arcanes de la tentation.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 octobre 2017

Rencontre avec Grégoire Polet, SMEP 2017

SMEP 2017 : En tête à tête avec Grégoire Polet: une rencontre pleine d'intelligence et d'humanité
Posté par didier debroux à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 octobre 2017

Rencontre avec Catherine Locandro, SMEP 2017

SMEP 2017 : Rencontre avec Catherine Locandro
Posté par didier debroux à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2017

Le panier garni 2, rentrée littéraire 2017

Cox ou la course du temps, Christoph Ransmayr, Albin Mihel Fabuleux roman que celui de Christoph Ransmayr, sans doute le plus grand auteur autrichien contemporain. Avec "Cox ou la course du temps", il nous entraîne, au XVIIe siècle, sur les traces d'un horloger. Pas n'importe lequel, Cox, le meilleur orfèvre de son temps. Un homme enfui dans la tristesse après la perte de sa fille et une épouse emprisonnée dans le souvenir et le chagrin. Il réside à Londres, cité de violence, où l'on rend gorge et boyaux dans les quartiers infâmes.... [Lire la suite]
05 octobre 2017

La chronique de Pascal: La petite danseuse de quatorze ans, Camille Laurens

Elle est célèbre dans le monde entier mais combien  connaissent son nom ? On peut admirer sa silhouette  à Washington, Paris, Londres, New York, Dresde ou Copenhague, mais où est sa tombe ? On ne sait que son  âge, quatorze ans, et le travail qu’elle faisait, car c’était déjà  un travail, à cet âge où nos enfants vont à l’école. Dans les  années 1880, elle dansait comme petit rat à l’Opéra de Paris, et ce qui fait souvent rêver nos petites filles n’était pas un  rêve pour elle, pas l’âge... [Lire la suite]
02 septembre 2017

Anthologie essentielle, Le pélerin, Fernando Pessoa

"La veille de ne jamais partir...". Tout Pessoa est dans cette phrase. S'il ressent l'appel du voyage, le poète reste sur le quai ; il sait que les continents qui l'attendent se trouvent en lui-même. L'homme a entrepris mille choses sans en achever aucune, à l'exception de son oeuvre littéraire. "Car la langue est ma patrie...", dit-il. Hors le domaine littéraire, il n'a pas d'ambition. D'action, il ne s'engagera que dans la rêverie et l'introspection. L'amour, il ne s'en préoccupera guère que dans sa poésie où "...Ma bouche a reçu... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,