04 avril 2015

Manderley for ever, Tatiana de Rosnay

"Daphné détestait l'idée qu'un jour on puisse dévoiler ses secrets. C'est pourtant ce que j'ai fait. J'espère que de là-haut, elle me pardonne", confie, avec une forme de timidité qu'on ne lui connaît guère, Tatiana de Rosnay... Et certainement Daphné du Maurier de lui répondre "Ce sont nos choix qui définissent ce que nous sommes vraiment; surtout si l'amour en est le guide". Elle qui s'est affranchie des conventions, aimait transgresser, n'aurait en rien blâmé Tatiana. Peut-être même la remercie-t-elle d'avoir enfin éclairé... [Lire la suite]

03 avril 2015

Grossir le ciel, Franck Bouysse

Franck Bouysse. En v'là un conteur! Un vrai. Un de ceux qui sort de la grande tradition. Made in USA, please. Mais qui en plus saupoudre son récit de l'ombre de Giono. C'est dire si on a à faire à un grand Monsieur des lettres françaises. Pas dans la lignée des nombrilistes. Non! Celle des humanistes et des "Nature Writer". La Grande Dame y est glorifiée, l'Homme y est célébré. Un bonheur! L'histoire? Gustave Targot, dit Gus, habite aux Doges, un hameau perdu au fin fonds des Cevennes. Un pays dur, rude, où "le local" relève de... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mars 2015

Vivre cent jours en un, Philippe Broussard

*Paris, un soir de novembre 1958. Alors que la vie nocturne reprend ses droits, nous voici devant le Mars Club, repaire d’une poignée d’"expats" américains et de passionnés de jazz, située au fin fond d’une impasse, à cent-cinquante mètres des Champs-Elysées. C’est ici que nous attend "Lady" Billie Holiday. Durant quelques nuits et quelques nuits seulement, l’ex-étoile new-yorkaise du jazz s’est livrée jusqu’à l’aurore dans cette petite boîte intimiste. Chaque soir, elle s’y produit, à l’état brut, tour à tour majestueuse et... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 20:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mars 2015

River Blues, Bill Cheng

Bon, y'a des romans pour lesquels on va pas en faire des tonnes! Ils relèvent de l'évidence. Et lorsqu'il s'agit d'un premier roman, c'est encore plus éblouissant. "River Blues" est cette trempe. Magique, une révélation... Tel un Mark Twain des temps modernes, Bill Cheng raconte l'histoire de Robert Lee Chatham, jeune noir que la Grande Crue de 1927 condamne à une vie d'errances. C'est la voix d'un peuple que Bill Cheng recrée avec lyrisme, épousant le rythme entêtant et mélancolique du blues. Ce premier opus,d'un... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 mars 2015

Le cœur qui tourne, Donal Ryan

Premier roman: totale réussite!! Vingt-et-un personnages se succèdent pour conter un drame. Vingt-et-une personnes qui détiennent une partie de l'histoire et dont Donal Ryan explore en quelques lignes ou quelques pages les choses tues, les non-dits, les silences, les secrets, les liens cachés...  Nous voici dans un bourg irlandais. Bobby Mahon était une figure respectée. L’ancien contremaître de l’entreprise locale est désormais, comme la majorité des habitants, au chômage. Sans indemnités ni espoir de retrouver du travail. La... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 mars 2015

Les arpenteurs, Kim Zupan

Quel roman! Une fulgurante réussite made in USA, versus "deep landscape" du Montana. L'histoire d'une amitié improbable. Deux hommes, dans une prison se font face. Nuit après nuit, ils se racontent. Et Kim Zupan de livrer un ouvrage fort, puissant, sombre et lumineux! Là, dans cette geôle, chaque nuit, le jeune Val Millimaki s’assied face aux barreaux qui le séparent de John Gload, 77 ans, en attente de son procès. Astreint aux pires heures de garde, l’adjoint du shérif se retrouve à écouter le criminel qui, d’instinct, est prêt à... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 16:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 février 2015

Westwood, Stella Gibbons

So British! Stella Gibbons c'est du Darjeeling "high level", un savant mélange de "first" et "second" "flush", un arôme parfumé et délicat empreint de saveurs corsées et épicées. C'est de la causticité en intraveineuse... L'histoire? Celle d'un voyage initiatique vers l'âge adulte. Nous sommes à Londres en 1940. Margaret, jeune instutrice, 23 ans, introvertie, timorée, prend ses quartiers dans la capitale. Elle cherche à éclore, à s'épanouir... Tout l'inverse de la belle Hilda, son amie d'enfance, qui s'affiche pétillante et... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 février 2015

Ethan Frome, Edith Wharton

Sans doute l'un des plus grands romans d'amour. Oui, pas moins! Romantique, tragique, déchirant, subjuguant... Ethan Frome est une merveille! Edith Wharton, très chère amie d'Henry James, ne s'est pas limitée à dépeindre avec une grande lucidité, et une bonne dose de causticité, les travers et les tourments, les intrigues et les frustrations, les manigances et les malheurs des "Heureux du monde". Avec Ethan Frome, elle livre son plus beau, son plus bouleversant roman où, loin des ors de Manhattan, elle plonge le lecteur au coeur de... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 février 2015

Autour d'Alan Turing

Alan Turing? Bien sûr, tout le monde en parle depuis "The Imitation Game", mais bon... avant? Seuls quelques initiés ou autre fans de Steve Jobs connaissaient cet incroyable personnage historique. Or, cet homme a changé nos vies. Deux fois. Et donc voici deux livres qui plongent au coeur de l'énigme Turing. C'est l'histoire d'un homme né en 1926 d'un père absent et d'une mère "couveuse". Très vite, il se révèle différent, hurluberlu, hors du monde, du temps,... et de cette différence naîtra le martyre scolaire, les brimades,... [Lire la suite]
08 février 2015

Je vous écris dans le noir, Jean-Luc Seigle

La plume envoûtante, circulaire, subtile et ciselée conte Pauline Dubuisson, condamnée à mort,à l'âge de 23 ans, pour meurtre. Et Jean-Luc Seigle de livrer un magnifique roman, profond, limpide, intelligent où la forme du "Je" emprunte à Simenon la conscience qu'il vaut mieux "Comprendre, ne pas juger" ... L'histoire? Quand Pauline Dubuisson, étudiante en médecine, tue son ex-fiancé de plusieurs coups de révolver, elle n'imagine pas qu'elle va provoquer par ricochet du destin une autre mort, celle de son père qui se suicide après... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,