23 février 2014

Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien et de tous ses maris en plus, Francis Dannemark

Léger, enlevé, drôle, divertissant, jamais geignard, Francis Dannemark livre un bien bel opus avec "Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien et de tous ses maris en plus". Un titre tout en longueur pour un récit assez bref mais en forme de millefeuilles où l'originalité fait place à l'énigme, où le burlesque se conjugue avec les sentiments, où la douceur se confronte à l'inconcevable... L'histoire? Celle d'Alice. Cette anglaise âgée de 73 ans, veuve à neuf reprises, se révèle être la tante du narrateur, la soeur de sa mère. Il... [Lire la suite]

22 février 2014

La dame à la camionnette, Alan Bennett

Un livre qui fait du bien. Ah! Du rire, des larmes, de l'émotion, de l'agacement... dans ce récit "autobiographique"; celui d'un écrivain, humoriste, londonien qui partage un morceau de son jardin avec une sorte de SDF qui y a implanté sa camionnette. Durant vingt ans ils cohabiteront dans l'harmonie parfois, dans l'étonnement souvent, dans la folie aussi, dans l'amitié surtout. Alan Bennett livre dans ce petit opuscule un récit d’une grande humanité qui croque avec humour les travers de la société britannique contemporaine. ... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 15:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
18 février 2014

Elle qui ne savait pas dire je, Pierre Pelot

Bon là, j'vais en faire des tonnes, pas dans la dentelle, mais je suis en colère, vraiment en colère: M....  et re M..... ! Enooooooooooooooooooooooorme coup de gueule pour un roman génial et pour un auteur qui l'est tout autant: Pierre Pelot "Elle qui ne savait pas dire je". Un grand roman visionnaire, inspiré et sauvage, écrit dans une langue exceptionnelle. Bon sang de bonsoir!!!!! Mais où sont les chroniqueurs, les critiques, mais amis libraires et tous ceux qui ont pour misssion de faire aimer la littérature et les... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
18 février 2014

Seul l'avenir le dira, Jeffrey Archer

Fresque historique redoutablement efficace d'un maître du page-turner, Jeffrey Archer. L'histoire? Celle d'Harry Clifton, fils d’un docker et d’une serveuse de Bristol.  Harry, né en 1920, est persuadé que son père, Arthur, est mort en héros à la guerre. Alors que tout le dispose à suivre les traces de ses parents, sa voix et son intelligence exceptionnelles lui ouvrent les portes d’un collège réservé aux enfants de la haute société anglaise. C’est là qu’il fait connaissance de Giles, le fils de la famille Barrington,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 février 2014

A British Selection... Kureishi,Lynch, Walsh

Le dernier mot, Hanif Kureishi. Ca débute comme un vaudeville. La campagne anglaise en toile de fond, un vieil écrivain mythique, Mamoom Azam, d'origine indienne, très conservateur. Une grande demeure, une épouse italienne, exubérante, imbuvable. Dans ce décors arrive Harry Johnson, jeune homme fringant, la verve haute, chargé d'écrire la biographie de l'auteur culte. Les deux hommes vont s'appréhender, se renifler,... Surtout Harry va découvrir tout un petit monde au service du maître des lieux, une famille prolétaire avec un fils... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 février 2014

Un été à Cold Spring, Richard Yates

Yates.... Richard Yates? Bon sang mais c'est bien sûr! Mais oui,  Di CAprio et Kate Winslet dans les Noces Rebelles, un film de Sam Mendes.... Et voilà, Hollywood remet à l'honneur un Grand, un Très Grand, de la littérature made in USA. Un incourournable dont se revendique tant Richard Ford, que Styron, John Cheever ou Raymond Carver.  Yates est un miniaturiste de l'univers ordinaire des gens de peu ou de rien.  Quelque chose comme du Updike asséché: la ville ou la banlieue pour décor et des hommes, des... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

05 février 2014

La promesse du bonheur, Justin Cartwright

Welcome dans les Cornouailles pour une balade au coeur d'un labyrinthe familial. "La promesse du Bonheur" de Justin Cartwright se révèle une véritable petite pépite... L'histoire? Celle de la famille Judd. Le père cherche un sens aux détours de son existence. La mère cuisine à corps perdu. Les enfants affrontent leurs propres inquiétudes (incertitudes, addictions) et l'éprouvant retour de prison de leur soeur, la fille prodigue. Portrait aussi cruel que divertissant d'une famille de la classe moyenne anglaise en pleine tourmente,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 février 2014

Le réveil du cœur, François d'Epenoux

En cette fin dejournée marathon, l'homme affiche encore un sourire engageant. Vrai, sincère. Une poignée de main ferme et un regard empathique. Nous prenons chacun un expresso. Parfait. Mousseux à souhait. Une manière d'entrer en confidence. La voix est douce, parfois hésitante. Il marque les silences, souligne d'un geste large une idée, une perception, un ressenti. Francois d'Epenoux écoute, reformule, s'étonne, s'enthousiame lorsqu'il évoque "Le vieux", Jean, Malo... tous ces personnages qui habitent son dernier roman "Le réveil... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 janvier 2014

Open City, Teju Cole

Si la bannière qui orne l'édition 10/18 affiche "Satisfait ou remboursé", c'est que l'éditeur prend peu de risques. Force est de constater que ce roman de Teju Cole est une merveille. Un éblouissement. C'est dire si l'éditeur devra peu payer si ce n'est des esprits malveillants ou chagrins. Dans un style ciselé, Teju Cole conte une errance dans NYC. Et, d'une rencontre, d'un détail cosmopolite, de la beauté d'un immeuble... pose les questions essentielles. Celles qui font la littérature.  L'histoire? Celle de Julius, jeune... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2014

Au pied du mur, Elisabeth Sanxay Holding

Raymond Chandler la considérait comme "le meilleur écrivain à suspense" et Anthony Boucher la voyait dans une classe à part... C'est donc peu écrire qu'Elisabeth Sanxay Holding fait partie du panthéon des auteurs de roman noir! Et "Au pied du mur" de confirmer... Subtil, minimaliste, le roman conjugue avec brio suspense et tension, troubles et brouillards, peur et angoisse. L'histoire? celle de Lucia Holley. Elle vit au bord d’un lac avec ses deux ados, son père et une cuisinière. Nous sommes au milieu de la Deuxième Guerre... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,