25 décembre 2012

L'adieu à Baker Street, Holmes - Cécil et Luc Brunschwig

Un réel petit bijou que cette série BD de Holmes! Tout en revisitant l'oeuvre de Sir Conan Doyle, on plonge dans le mythe... Les auteurs (ce qui est rare) respectent le côté sombre et obscur du célèbre détective londonien. L'histoire? 4 mars 1891, Sherlock Holmes disparaît aux chutes de Reichenbach, entraînant avec lui, dans la mort, son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Effondré, le docteur Watson ignore alors qu'il va se lancer dans une incroyable enquête, qui va tout lui révéler de son ami le détective.  ... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

23 décembre 2012

Noël 2012 - à mes enfants...

En cette veille de Noël, je pense à mes enfants. Je les regarde, ma fille, mon fils, du haut de leur presque 15 ans, marqués par l'insouciance qui caractérise leur âge. Moi qui suis un peu plus loin qu'à la moitié du chemin, je souhaite partager avec eux une lecture pour qu'elle leur serve de guide, qu'elle les accompagne, qu'elle les aide à rêver leur existence et à faire de leur existence un rêve. "Le meilleur éducateur de la vie c'est la vie elle-même et l'expérience que l'on peut en retirer. Nous avons peur de nous ouvrir... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 13:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 décembre 2012

Six mois, six jours, Karine Tuil

Rencontrée, il y a peu avec "Interdit" (voir la XXVème heure du 6/12/12), je demandais à l'auteur, Karine Tuil, par quel autre roman poursuivre son oeuvre, sa réponse fut immédiate "Six mois, six jours". Toujours  suivre les conseils d'un écrivain qui vous parle de son travail. Et force est de constater qu'elle avait raison: au départ d'un d'un fait divers, elle entrelace, avec brio, la grande et la petite histoire.... La trame? Juliana Kant, une des femmes les plus riches d’Allemagne, se livre à un homme dont elle ne sait... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2012

L'auberge des pauvres, Tahar Ben Jelloun

A l'heure où son dernier opus "Le bonheur conjugual" trône en librairie, la XXvème heure se souvient de ce petit bijoux qu'est "L'auberge des pauvres"... Jamais il ne s'est décrit comme un homme d'action. Tahar Ben Jelloun est un homme de rêverie, de réflexion... Il croit que la littérature peut parfois jouer le rôle d'un exorcisme. Lorsqu'il ne peut agir sur la réalité, il prend la plume assuré que les mots peuvent faire bouger les choses. Dans "L'auberge des pauvres" (cycle italien), un jeune écrivain marocain de Marrakech se... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 décembre 2012

La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi..., Rachel Joyce

Il était parti poster une lettre. Mais ce sont mille kilomètres qu'il va parcourir à pied. Voilà un roman qui enchantera votre fin d'année, une soirée au coin du feu et du sapin. Ce livre est tout simplement un bonheur. D'un fondement tragique,  l'auteur révèle une succession de situations cocasses et de personnages savoureux. Un roman dont on sort meilleur, léger,... heureux!  L'histoire? Celle d' Harold Fry bou­le­versé par la lettre qu’il reçoit de Queenie Hennessy, une ancienne amie qui lui annonce qu’elle va... [Lire la suite]
14 décembre 2012

Edward Hopper, Rhapsodie en bleu - Jean-Pierre Naugrette

Découvrir Hopper autrement Jean-Pierre Naugrette, outre ses titres académiques est surtout THE traducteur de Stevenson, Conan Doyle ou Conrad. C'est dire si l'homme sait manier l'art du récit, du suspense, de l'intrigue. C'est tout ce talent qu'il met au service de son dernier opus "Edward Hopper, Rhapsodie en bleu". Un incroyable mélange de ficition et de réalité.  L'histoire? A Paris, en 1906, un photographe américain fait la connaissance du peintre Edward Hopper. Ils se croisent à plusieurs reprises sur les bords de la... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 décembre 2012

La double vie d'Anna Song, Minh Tran Huy

Elle était une pianiste prodige et malconnue, emportée à 49 ans par le cancer. Anna Song  n'a, de son vivant, pas connu la gloire. Or, son mari, Paul, estimait qu'Anna, secrète et laborieuse, n'a pas eu la chance qu'elle méritait. Sans hésiter, il décide de se transformer en  producteur et agent et d'envoyer aux médias 102 CD enregistrés par son épouse dans la solitude de leur petit manoir situé à 40 km de Paris. À peine découverts, ces enregistrements deviennent un événement mondial. *"Les critiques parlent de génie.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 08:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
08 décembre 2012

Les deux messieurs de Bruxelles, Eric-Emmanuel Schmitt

  «Quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelques fois : mais j'ai aimé ». Sans doute cette réplique de Musset a-t-elle guidé la plume d’Eric-Emmanuel Schmitt lorsqu’il rédigea les cinq nouvelles qui composent son nouveau recueil « Les deux messieurs de Bruxelles ». Et de l’amour, l’auteur en explore avec brio toutes les arcanes : la volupté, le temps, la passion, la relation amoureuse, filiale, animale,... [Lire la suite]
06 décembre 2012

L'homme qui regardait la nuit, Gilbert Sinoué

« Quand l’orgueil chevauche devant, honte et dommage suivent de près ». Sans doute Théophane aurait-il dû entendre la maxime de Louis XI. Sans doute aussi à l’entendre ne serait-il jamais devenu cet autre… L’orgueil ! C’est l’un des péchés par lequel Gilbert Sinoué explore l’histoire de ce chirurgien cardiaque que l’on retrouve médecin de famille à Patmos, petite île perdue au cœur de la mer Egée, après avoir défié Dieu. Une nouvelle fois, le medjdoub met son talent de conteur oriental au service d’une histoire... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 décembre 2012

Interdit, Karine Tuil

Voilà un petit bonheur qui m'est tombé entre les mains grâce à un libraire bienveillant du nom de Pascal. "Interdit" de Karine Tuil. "Cent-vingt pages d'humour et d'intelligence", me dit-il la fossette frétillante! Présenté comme cela, c'est assez rare que pour vouloir s'y arrêter.... L'histoire? Celle de Saül Weissmann un vieux survivant d'Auschwitz qui apprend, à l'aube de son mariage (qui n'est en fait qu'un arrangement car bon quand même une épouse ça coûte moins cher qu'une infirmière et si en plus elle-même provient... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,