05 janvier 2013

L'ami retrouvé, Fred Uhlman

"Ceux qui ne connaissent pas leur histoire s'exposent à ce qu'elle recommence", voilà qui pourrait servir de préambule à ce court récit. Cent pages à peine qui se révèlent le plus beau, le plus fort des plaidoyers contre l’intolérance. Cent pages d’intelligence pour lutter contre l’imbécillité humaine. Car les mots, souvent, laissent une trace indélébile ; gravés qu’ils sont,  même inconsciemment, dans nos mémoires, «L’ami retrouvé » de Fred Uhlman est une évidence, un livre à lire, une obligation à partager sans... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 18:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 janvier 2013

Olive Kitteridge, Elizabeth Strout

Olive n'est pas une héroïne traditionnelle : c'est une vieille dame, plutôt grosse, plutôt méchante et en tout cas pas très aimable avec son mari Henry et ceux qui la connaissent. Et ceux qui la connaissent, on va les croiser au détour de treize nouvelles servies par un style unique. Treize sonates qui composent un brillante partition concertante... *L'Amérique aime la littérature en Technicolor et les effets de manches, mais ça ne l'a pas empêchée de décerner en 2009 son prix le plus convoité - le Pulitzer - à ce roman où il ne se... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 05:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2013

Les puissances des ténèbres, Anthony Burgess

Nous sommes au début des années 80 et l'Angleterre crie au génie! Anthony Burgess vient de publier son troisième roman "Les puissance des Ténèbres". Déjà considéré comme un écrivain sulfureux suite à "Orange Mécanique", il confirme, avec ce nouveau pavé, sa réputation et devient tant un écrivain culte que le père d'une nouvelle génération d'auteurs... L'histoire? Tommey, 81 ans, écrivain homosexuel vivant à Malte, reçoit la visite d'un archevêque venu lui demander de témoigner dans le cadre du procès en béatification de Carlo, son... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
01 janvier 2013

La splendeur de la vie, Michael Kumpfmüller

Des amours de Kafka, on connaît surtout l'incroyable passion qui le lia à Miléna et qui laissa des lettres merveilleuses reprises dans un sublime recueil (voir la XXVème heure, 15 mars 2012). Pourtant, quelques onze mois avant son décès, l'auteur du "Procès" connut une dernière et bouleversante histoire d'amour avec une jeune femme de 15 ans sa cadette...  D'une plume grâcieuse et délicate, l'écrivain allemand Michael Kumpfmüller, tissent les liens amoureux qui lièrent ces deux amants jusqu'au dernier souffle...  Nous... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 décembre 2012

Bilan 2012

Si, comme le souligne Jean d’Ormesson : « tout le bonheur du monde se trouve dans l’inattendu », alors 2012 fut un grand cru. Rien de ce que j’avais prévu ne s’est concrétisé et tout ce que je n’avais osé imaginer s’est réalisé (enfin, en partie… ) Comme quoi, on a beau tenter être acteur de son destin, c’est souvent le hasard (ou les rendez-vous, dirait Eluard) qui façonne nos vies. Alors, 2012 ? Une année étrange qui, sur le plan général, fut guidée par un conseil susurré à mon oreille par un Immortel:... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 08:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2012

Sur les rives de l'Hudson, La splendeur des Lansing, Edith Wharton

Extrait  "Il y était enfin: la mer, la nuit, un vent de mars qui emportait des masses de nuages noirs sous les étoiles et projetait leurs ombres fuyantes sur les ondulations luisantes des vagues. C'était un vent  froid, mais Vance ne le sentait pas. La vieille affinité s'éveilla en lui, ce sentiment profond d'une puissance complémentaire qui remuait ces infinités en faisant vibrer son être intime. Il descendit vers la plage et s'y allongea, laissant la mer et la nuit le pénétrer de rafales passionnées. Il se... [Lire la suite]

25 décembre 2012

L'adieu à Baker Street, Holmes - Cécil et Luc Brunschwig

Un réel petit bijou que cette série BD de Holmes! Tout en revisitant l'oeuvre de Sir Conan Doyle, on plonge dans le mythe... Les auteurs (ce qui est rare) respectent le côté sombre et obscur du célèbre détective londonien. L'histoire? 4 mars 1891, Sherlock Holmes disparaît aux chutes de Reichenbach, entraînant avec lui, dans la mort, son plus grand ennemi, le professeur Moriarty. Effondré, le docteur Watson ignore alors qu'il va se lancer dans une incroyable enquête, qui va tout lui révéler de son ami le détective.  ... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
23 décembre 2012

Noël 2012 - à mes enfants...

En cette veille de Noël, je pense à mes enfants. Je les regarde, ma fille, mon fils, du haut de leur presque 15 ans, marqués par l'insouciance qui caractérise leur âge. Moi qui suis un peu plus loin qu'à la moitié du chemin, je souhaite partager avec eux une lecture pour qu'elle leur serve de guide, qu'elle les accompagne, qu'elle les aide à rêver leur existence et à faire de leur existence un rêve. "Le meilleur éducateur de la vie c'est la vie elle-même et l'expérience que l'on peut en retirer. Nous avons peur de nous ouvrir... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 13:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 décembre 2012

Six mois, six jours, Karine Tuil

Rencontrée, il y a peu avec "Interdit" (voir la XXVème heure du 6/12/12), je demandais à l'auteur, Karine Tuil, par quel autre roman poursuivre son oeuvre, sa réponse fut immédiate "Six mois, six jours". Toujours  suivre les conseils d'un écrivain qui vous parle de son travail. Et force est de constater qu'elle avait raison: au départ d'un d'un fait divers, elle entrelace, avec brio, la grande et la petite histoire.... La trame? Juliana Kant, une des femmes les plus riches d’Allemagne, se livre à un homme dont elle ne sait... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2012

L'auberge des pauvres, Tahar Ben Jelloun

A l'heure où son dernier opus "Le bonheur conjugual" trône en librairie, la XXvème heure se souvient de ce petit bijoux qu'est "L'auberge des pauvres"... Jamais il ne s'est décrit comme un homme d'action. Tahar Ben Jelloun est un homme de rêverie, de réflexion... Il croit que la littérature peut parfois jouer le rôle d'un exorcisme. Lorsqu'il ne peut agir sur la réalité, il prend la plume assuré que les mots peuvent faire bouger les choses. Dans "L'auberge des pauvres" (cycle italien), un jeune écrivain marocain de Marrakech se... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,