23 novembre 2012

De sang-froid, Truman Capote

Avec "De Sang Froid" , Truman Capote ouvre une nouvelle voie à la littérature: celle du roman-réalité. Nous sommes en 1959, Holcomb, Kansas. Un fermier, sa femme et leurs deux enfants, profil parfait de la famille puritaine modèle, sont sauvagement assassinés. Sans mobile apparent, tant la somme dérobée - quelques dollars, est dérisoire. Les coupables ? Perry Smith et Dick Hickock.  Interpellé par un article de presse relatant le macabre fait divers, Truman Capote y décèle la matière d’un roman et décide de relater... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 novembre 2012

Berlin Alexanderplatz, Alfred Döblin

A sa sortie de prison, où l'avait conduit l'assassinat de sa maîtresse, Franz Biberkopf est bien décidé à rentrer dans les rangs et à mener une vie exemplaire, honnête et sage. Pourtant, quelques rencontres malencontreuses et une successions d'événements involontaires en décideront autrement. Alfred Döblin plonge le lecteur dans le Berlin interlope des années 20 et décrit comment un homme se fait broyer par une existence qu'il ne maîtrise pas mais surtout par les affres de la grande ville. "Berlin Alexanderplatz" est le roman de... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
21 novembre 2012

Les Etrangers, Sàndor Màrai

Ah, Màrai! Sàndor Màrai! Sans doute l'auteur qui me touche le plus; sachant sussurer à mon âme les mystères qui toujours s'invitent et se réinventent des contours incertains dans chacun de ses personnages. Le voici à nouveau (Merci Albin Michel) avec "Les Etrangers", un opus qui n'avait pas encore été traduit en français et où le mystère prend les traits d'un jeune Hongrois, docteur en philosophie, dont le nom demeurera inconnu. Etranger à lui-même et aux autres, ce Hongrois de 27 ans... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 novembre 2012

La couleur des sentiments, Kathryn Stockett

E-N-F-I-N!!!! Voilà, le buzzz littéraire de 2010 sort en poche chez Babel. Si vous l'aviez manqué, si vous n'aviez pas vu le film (et surtout si vous l'aviez vu car le livre est bien meilleur), P-R-E-C-I-P-I-T-E-Z - V-O-U-S  chez votre libraire. LA COULEUR DES SENTIMENTS ou des heures de bonheur pour quelques euros... L'histoire? Elle se déroule à Jackson, Mississippi, où chez les blancs, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
13 novembre 2012

Des Fauves et des Hommes, Patrick Graham

*Changement de décor dans le nouveau thriller de Patrick Graham. À la suite du succès de son premier roman, ­L'Évangile selon Satan, prix des Maisons de la presse 2007, dont il s'est vendu 200.000 exemplaires, et après avoir confirmé son talent dans L'Apocalypse selon Marie etRetour à Rédemption, l'auteur français, qui a vécu une partie de sa vie aux États-Unis, se renouvelle. Si le Moyen Âge et le fantastique dominaient jusqu'ici son inspiration, le voici qui situe son intrigue dans l'Amérique de la­... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 novembre 2012

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, Joël Dicker

Extraits   "La vie c'est comme une course à pied, Marcus: il y aura toujours des gens qui seront plus rapides ou plus lents que vous. Tout ce qui compte au final, c'est la vigueur que vous avez mise à parcourir votre chemin", p. 442 "Chérissez l'amour, Marcus. Faites-en votre plus belle conquête, votre seule ambition. Après les hommes, il y aura d'autres hommes. Après les livres, il y aura d'autres livres. Après la gloire, il y aura d'autres gloires. Après l'argent, il y aura encore de l'argent. Mais après l'amour,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 novembre 2012

Le sermon sur la chute de Rome, Jérôme Ferrari

On en parle. On en parle même beaucoup. Trop? Je ne sais. Pourtant, force est de constater que Jérôme Ferrari envoûte son lecteur par la beauté de son écriture d'abord, imprégnée du souffle des sermons antiques mais ancrée dans la modernité, un style à la fois intimiste et puissant, et de son art d'entrelacer cocasseries et drames, ensuite. "Le sermon sur la chute de Rome" se révèle un magnifique voyage initiatique au coeur d'un village corse perdu dans la montagne. Là, un vieil habitant, Marcel Antonetti, qui a traversé le siècle... [Lire la suite]
02 novembre 2012

Givre noir, Pierre Pelot

Les éditions La Branche ont lancé une superbe collection pour les amateurs de littérature de genre: Vendredi 13. L'objectif: rassembler treize écrivains de renom et leur demander de broder 13 romans musclés autour de cette date fétiche. Treize récits d'action, contemporains, où le héros, l'héroïne, met sa vie en jeu pour : un paquet de fric, l'amour, sa liberté, la gloire, la révolution, une utopie. Un défi relevé par Pierre Pelot qui y publie "Givre noir". L'histoire? Celle d'un quatuor qui évoluera au coeur d'une macabre... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2012

American Darling, Russel Banks

*On oppose souvent le droit du sol et le droit du sang, l'attachement au territoire et les liens filiaux. S'il est un écrivain américain qui réunit aujourd'hui, jusque dans leurs plus sombres ambiguïtés, la terre et la famille, c'est bien Russell Banks. Dans le sillage d'un Faulkner, d'un London, d'un Dos Passos ou d'un Steinbeck, ce sexagénaire à l'allure bonhomme observe le destin d'anonymes passant moins de temps chez la manucure que dans le cambouis, ces "second class citizen" pour qui le rêve américain n'a pas été offert par... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 novembre 2012

La maison de Salt Hay Road, Carin Clevidence

Amateurs de littérature américaine et de sagas familiales, voici un livre à ne manquer sous aucun prétexte! Magnifique premier roman, La maison de Salt Hay Road est un réel coup de coeur. Nous sommes en 1937, à Long Island, cette île mythique de l'État de New York immortalisée par Fitzgerald grâce à son célèbre Gatsby. Si elle est certes le paradis des oiseaux, cette terre sauvage incessamment balayée par les vents, quand elle n'est pas carrément secouée par des tempêtes, est particulièrement inhospitalière pour l'homme.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,