18 septembre 2016

Comment tu parles de ton père, Joann Sfar

Cent-cinquante pages d'une rare beauté. Un portrait ténu, universel. D'une plume cristalline, limpide, pudique, Joann Sfar conte son père (ou le père). Tout est dit. Là où d'autres ont besoin d'un roman-fleuve, l'auteur du "Chat du Rabbin" publie un opuscule. Mais quel texte! Voilà un roman très personnel donc qui évoque André, le père décédé. Il a fallu du temps à Sfar pour s'y plonger. Celui de la distance. Comme un livret de famille, un inventaire, où l'on picore au gré des photos sépia, des papiers jaunis, "Comment tu... [Lire la suite]

18 septembre 2016

Un enfant plein d'angoisse et très sage, Stéphane Hoffmann

C'est l'histoire d'Antoine, 13 ans, dont les parents sont séparés. Un père anglais qui l'ignore, une mère française qu'il n'a pas vue depuis deux ans. Il fait ses études dans un collège en Suisse. Lors des vacances de Pâques, il est envoyé chez sa grand-mère (pas méchante, non, mais parfois violente) à Chamonix où, pour la première fois depuis longtemps, son père et sa mère vont à nouveau s'intéresser à lui. Leurs intentions sont-elles louables? Ainsi débute "Un enfant plein d'angoisse et très sage", géniale comédie grinçante,... [Lire la suite]
01 septembre 2016

Walter ou Naïm, héros ou assassin?, Marie-Paule Eskénazi

« Si le passé n'éclaire le présent, l'esprit marche dans les ténèbres », écrivait Tocqueville. Sans doute s'est-il penché sur l'épaule de Marie-Paule Eskénazi lorsqu'elle prit sa plume pour conter l'Histoire, la Grande et la petite, comme d'autres font face au temps… « On a tous besoin de savoir d'où l'on vient. Quels sont ces secrets tellement présents mais étouffés ? La génération de l'après-guerre a longtemps préféré le silence. On comprend pourquoi. Mais aujourd'hui, le besoin de connaître la vérité, de... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 août 2016

Brève Histoire de Sept Meurtres, Marlon James

D'une incroyable puissance, sans doute "Brève Histoire de Sept Meutres" s'inscrit, dans cette rentrée 2016, comme l'un des meilleurs romans étrangers. Un pavé de 845 pages, un labyrinthe où s'entrecroisent quelque 75 destins, une fresque épique qui conte l'histoire de la Jamaïque des années soixante-dix à nos jours... Marlon James signe un roman hors normes où planent les ombres de James Ellroy et de Toni Morrison. Explorant, des guetthos aux cercles de pouvoirs, de la plèbe aux marbres blancs, les arcanes de l'Histoire et de la... [Lire la suite]
26 août 2016

Verre Cassé, Alain Mabanckou

Une plongée dans un bar miteux de Brazzaville où se croisent destins brisés et situations burlesques. Du zinc, c'est l'Afrique qui transpire dans toutes sa simplicité, sans apparats ni figures de styles. De sa plume ciselée, Alain Mabanckou tisse une galerie de portraits truculents, conjugue récits au goût sucré-salé, drôles, amers et dévoile de la vie, son authenticité, sa loufoquerie et ses cruautés.  L’histoire ? Ils sont quelques-uns, des cabossés, à étancher leur soif au bar "Le Crédit a voyagé" , on y retrouve... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juillet 2016

Les oiseaux de passage, Bénédicte des Mazery

Chaque roman de Bénédicte des Mazery est une pépite... Celui-ci est un joyau!  L'auteur de "L'ombre d'un Homme" plonge dans un univers discret, peu connu de l'Histoire: la prison pour jeunes garçons de « la petite Roquette », à Paris. En 1838, Jacques a onze ans lorsqu’il est incarcéré à la demande de son père afin de le corriger. Vagabonds, voleurs, orphelins ou enfants placés, des centaines de garçons sont détenus dans des cellules austères; isolés dans des cages comme celles qui emprisonnent les oiseaux de passage.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 juin 2016

Le roman de Boddah, Héloïse Guay de Bellissen

Un grand, très grand, roman d'amour où se conjuguent douceur et fureur, rage et fragilité. Une époque, celle des eighties - nineties. Un style, le grunge. Une icône qui rejoindra le triste club des 27. Une blonde platine, intelligente, vulgaire et sexy. C'est l'histoire de Kurt Cobain et Courtney Love. C'est le récit d'une fièvre fusionnelle, passionnée, destructrice. C'est la drogue, les rêves brisés, la violence de l'enfance, l'incompréhension du monde adulte. Et l'auteur, Héloïse Guay de Bellissen, d'explorer ces... [Lire la suite]
25 juin 2016

WILL le Magnifique, Stephen Greenblatt

Eblouissant! Génial!!!! L'histoire d'un provincial, futur génie, avide de gloire, amoureux de théâtre, qui avant de devenir une icône sera fracassé par les échecs. Cet homme, c'est William Shakespaere. Himself! Qui était-il ? Qui était-il vraiment dans cette époque complexe de la Renaissance made in England, dans ce Londres où se conjuguent puanteur et raffinement? De l’homme, rien ou presque n’a survécu. Seule l’oeuvre a traversé les siècles. Se pourrait-il qu’elle éclaire une partie de ce mystère que le dramaturge semble avoir... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 juin 2016

Prix Cercle Chapel 2016

Entre Faulkner et Giono, McCarthy et Steinbeck... Un grand roman !  
Posté par didier debroux à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juin 2016

Middelmarch, George Eliot

Middlemarch (1871-1872) est sans doute le plus beau roman de George Eliot, en tout cas son roman le plus complet (le sixième sur sept).  Deux intrigues sentimentales principales, l'histoire des deux mariages de Dorothea et le mariage malheureux de Lydgate, jeune médecin ambitieux, avec la vulgaire Rosamond Vincy, se détachent sur un fond foisonnant de personnages et d'événements, d'épisodes intéressants, amusants, émouvants. Un des charmes de George Eliot est dans cette surabondance de détails.  En préface de l'édition... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,