02 octobre 2016

2016: une rentrée made in USA II

Une mort qui en vaut la peine, Donald Ray Pollock 1917, quelque part entre la Géorgie et l'Alabama, Cane, Cob et Chimmey Jewell vivent sous la férule d'un père obsédé par la religion. A sa mort, inspirés par un roman à trois sous, que seul l'un d'entre eux est capable de lire, les trois frères enfourchent leurs chevaux, bien décidés à devenir braqueurs de banques. Mais rien ne se passe comme prévu: ils se retrouvent poursuivis par les autorités précédés d'une épouvantable réputation, celle dêtre le plus épouvantable trio de... [Lire la suite]

01 octobre 2016

De Profundis, Emmanuelle Pirotte

"Ils sont mêlés au méchant choeur des anges, qui envers Dieu ne furent ni rebelles, ni féaux, mais sans plus furent pour soi. Le ciel pour n'être pas moins beau, les chasse, et le profond enfer ne les reçoit car les maudits auraient d'eux quelque gloire. Ceux-ci n'ont point espérance de mort, leur vie aveugle est de si bas étage que tout sort différent leur fait envie", Dante, l'Enfer. Et c'est bien sur les traces de La Divine Comédie que nous entraîne Emmanuelle Pirotte dans son dernier roman "De profundis". Un parcours en trois... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 octobre 2016

L'Ultime Humiliation, Rhéa Galanaki

Coup de coeur! Une véritable pépite! Comprendre la Grèce d'aujourd'hui, ses crises, ses espoirs déchus; faire le lien avec la mythologie et l'humain; tel est l'ambition, relevée avec maestria, de Rhéa Galanaki! Nous sommes en 2012 et, parce qu’elles ne se fient plus à la télévision pour apprendre ce qui se passe dans Athènes, Tirésia et Nymphe, deux vieilles dames déjantées, habillées comme si on était en plein carnaval, décident de s’évader, sous le regard inquiet de leur chat Balthazar, du foyer social dans lequel elles vivent.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 octobre 2016

Pechblende, Jean-Yves Lacroix

Nous sommes en 1938 et le jeune Lucien se voit embauché dans une librairie d'ouvrages anciens où se pressent les écrivains les plus célèbres de l'époque. Il y apprend avec la même passion les règles du métier, jusqu’à l’art de la contrefaçon, et découvre les prémisses de l’amour fou auprès de Laura. Elle est belle, intelligente. Etudiante en physique au Collège de France, elle réalise auprès de Frédéric Joliot-Curie des recherches sur la scission de l’atome à partir du dioxyde d’uranium, la pechblende, littéralement « la pierre qui... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 septembre 2016

La valse des arbres et du ciel, Jean-Michel Guenassia

Nouveau coup de force de Jean-Michel Guenassia! Si l'auteur du "Club des incorrigibles optimistes" livre un roman plus intimiste, sorte de biographie fictionnelle, il confirme son talent de conteur conjuguant l'intime et l'absolu, la particule et l'universel. Nous sommes en 1890 à Auvers-Sur-Oise. C'est l'été. Le docteur Gachet accueille sur recommandation, un peintre précédé d'une réputation sulfureuse, que l'on dit perturbé et complexe, ami des impréssionnistes. L'homme n'est autre que Vincent Van Gogh. Dans l'ombre de cette... [Lire la suite]
18 septembre 2016

2016: une rentrée made in USA

Le vieux Saltimbanque, Jim Harrisson "Souvent nous demeurons parfaitement inertes face aux mystères de notre existence, pourquoi nous sommes là où nous sommes, et face à la nature précise du voyage qui nous a amenés jusqu'au présent". Voici qui résume assez bien la volonté de Jim Harrison de poursuivre ses mémoires sous forme de "novella".  Ce livre, le dernier d'une légende, publié aux States un mois avant sa mort en mars 2016, conte, à la troisème personne, les souvenirs de Big Jim. La forme d'une nouvelle donc pour échapper... [Lire la suite]

18 septembre 2016

Comment tu parles de ton père, Joann Sfar

Cent-cinquante pages d'une rare beauté. Un portrait ténu, universel. D'une plume cristalline, limpide, pudique, Joann Sfar conte son père (ou le père). Tout est dit. Là où d'autres ont besoin d'un roman-fleuve, l'auteur du "Chat du Rabbin" publie un opuscule. Mais quel texte! Voilà un roman très personnel donc qui évoque André, le père décédé. Il a fallu du temps à Sfar pour s'y plonger. Celui de la distance. Comme un livret de famille, un inventaire, où l'on picore au gré des photos sépia, des papiers jaunis, "Comment tu... [Lire la suite]
18 septembre 2016

Un enfant plein d'angoisse et très sage, Stéphane Hoffmann

C'est l'histoire d'Antoine, 13 ans, dont les parents sont séparés. Un père anglais qui l'ignore, une mère française qu'il n'a pas vue depuis deux ans. Il fait ses études dans un collège en Suisse. Lors des vacances de Pâques, il est envoyé chez sa grand-mère (pas méchante, non, mais parfois violente) à Chamonix où, pour la première fois depuis longtemps, son père et sa mère vont à nouveau s'intéresser à lui. Leurs intentions sont-elles louables? Ainsi débute "Un enfant plein d'angoisse et très sage", géniale comédie grinçante,... [Lire la suite]
01 septembre 2016

Walter ou Naïm, héros ou assassin?, Marie-Paule Eskénazi

« Si le passé n'éclaire le présent, l'esprit marche dans les ténèbres », écrivait Tocqueville. Sans doute s'est-il penché sur l'épaule de Marie-Paule Eskénazi lorsqu'elle prit sa plume pour conter l'Histoire, la Grande et la petite, comme d'autres font face au temps… « On a tous besoin de savoir d'où l'on vient. Quels sont ces secrets tellement présents mais étouffés ? La génération de l'après-guerre a longtemps préféré le silence. On comprend pourquoi. Mais aujourd'hui, le besoin de connaître la vérité, de... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 août 2016

Brève Histoire de Sept Meurtres, Marlon James

D'une incroyable puissance, sans doute "Brève Histoire de Sept Meutres" s'inscrit, dans cette rentrée 2016, comme l'un des meilleurs romans étrangers. Un pavé de 845 pages, un labyrinthe où s'entrecroisent quelque 75 destins, une fresque épique qui conte l'histoire de la Jamaïque des années soixante-dix à nos jours... Marlon James signe un roman hors normes où planent les ombres de James Ellroy et de Toni Morrison. Explorant, des guetthos aux cercles de pouvoirs, de la plèbe aux marbres blancs, les arcanes de l'Histoire et de la... [Lire la suite]