17 avril 2012

Virigina Woolf, dans la Pléiade et dans le Magazine Littéraire...

Excellent dossier du Magazine Littéraire consacré à La grande Virginia Woolf. A lire tant par les inconditionnels que ceux qui ne la connaissent pas encore. Une belle entrée en matière dans l'univers et l'oeuvre de celle qui bouleversa les codes de la littéarature anglaise au début du XXème siècle. Si vous voulez approfondir, un petit conseil: la biographie de Viviane Forrester ( voir La XXVème heure du 08/04/2012)   http://www.magazine-litteraire.com/content/Editorial/article?id=21409  
Posté par didier debroux à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 avril 2012

Martin Eden, Jack London

Il y a Gatsby, il y a Martin! Martin Eden.... Vingt ans avant ses confrères de la Lost Generation, Jack London a fourni à la littérature américaine un petit bijoux : un roman moderne – publié en 1909 – et complexe qui porte sur la désillusion de l’amour, sur le désenchantement de l’ascenseur social et sur une déception générale de la vie. Au début du XXe siècle, Martin Eden a vingt ans. Marin qui ne possède pas grand chose, si ce n’est un mental d’acier et de gros bras, il ère. Au hasard d’une bagarre, il défend un jeune... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 avril 2012

Les petits sacrifices, Caroline Sers

En 2004, sous l'insistance de Monsieur Filipson, libraire bruxellois, qui clamait "Satisfait ou remboursé", j'ai découvert un petit bijoux, "Tombent les avions" de Caroline Sers. L'histoire d'une réunion de famille où ressortent tous les non-dits, les secrets cachés, les douleurs silencieuses... Elle enchaîna avec "La maison Tudaure", sorte d'enquête criminelle au sein d'une famille et, son troisième opus, "Les petits sacrifices". De 1914, qui marque la fin de la Belle Epoque, à 1950, au sortir d’une guerre après laquelle rien ne... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 avril 2012

Virginia Woolf, Viviane Forrester

Lors de ma conversation avec Christine Orban se posait la question comment aborder l'oeuvre de Virginia Woolf? Elle préconisait de débuter par son journal, et j'argumentais pour "La promenade au phare" qui me paraissait une porte d'entrée facile à l'univers de cet auteur hors norme. Finalement, je rejoins l'argument de Christine Orban: "Sa vie est dans son oeuvre et vice versa". Bon d'accord, mais alors, j'opte pour une biographie. Oui mais laquelle? Tant ont été écrites... Par hasard, j'ai croisé celle que lui consacre Viviane... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
07 avril 2012

Train de nuit pour Lisbonne, Pascal Mercier

Il ne sert à rien de tergiverser: quel talent, mais quel talent! Voilà un auteur, Pascal Mercier, philosophe de formation, capable d'écrire un ovni, passionnant, envoûtant, qu'on ne lâche qu'à l'aube. Car ce "Train de nuit pour Lisbonne" vous emporte sur les traces d'un homme en quête d'un autre homme. Et si c'est autre n'était que lui? L'histoire? Celle de Raimund Gregorius, sorte de « fruit-sec » qui ne semble vivre que pour l'étude des langues anciennes qu'il maîtrise à la perfection. Il habite seul à Berne, ne voit... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 avril 2012

La XXVème heure gagne en popularité...

http://www.gillesparis.com/pres_une_annee_amoureuse_dans_la_vie_de_virginia_woolf.html La XXVème heure reprise sur le site de Gilles Paris, attaché de presse de Christine Orban.   De sa voix douce et légèrement fissurée, au timbre si particulier, Christine Orban nous conte ses relations particulières avec Virginia Woolf. Elle tisse des liens que le temps ne régit pas, souligne sa fragilité, sa fascination pour les silences et l'absence.De sa plume élégante, elle nous dévoile les états d'âmes de ces deux femmes, nous fait... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2012

La pelouse de Camomille, Mary Wesley

A 70 ans elle publie son premier roman après une vie de voyageuse et un goût prononcé pour le "so shocking" version British. Avec "La pelouse Camomille", Mary Wesley bouleverse une nouvelle fois les codes de la passion avec humour et immoralité élégante... Comme chaque été, les cinq neveux de Richard et d'Helena se retrouvent dans la maison de Cornouailles. C'est le temps béni des jeux, des baignades au pied de la falaise, la saison de toutes les audaces, des après-midi paresseux sur la pelouse de camomille, sans autre souci... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 avril 2012

Les ailes de la colombe, Henry James

Henry James s'impose aujourd'hui comme l'un des maîtres qui ont renouvelé le roman au cours des cent dernières années. A la recherche, comme Rimbaud ou Proust, de "la vraie vie", il ne voit de salut que dans l'intensité intérieure, dans la liberté et l'authenticité des consciences, dont il révèle avec une acuité inégalée la complexité mouvante, le cheminement imperceptible, la prise de distance à l'égard d'une société mortifère. Accueillir la richesse du monde, prolonger la magie des rencontres heureuses, aimer pour rien : voilà... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mars 2012

Le dernier des Weynfeldt, Martin Suter

Manières élégantes, allure distinguée et gracieuse, toujours courtois, s’exprimant avec une surprenante économie de mots, Martin Suter aime cultiver la discrétion. Il ressemble sans doute à ses romans dont on sait qu'il seront toujours d'agréable compagnie et dont les premières lignes laissent augurer de futures heures fertiles… Après "Small world", "Le diable de Milan", "Un ami parfait"... "Le dernier des Weynfeldt " s’apparente à une comédie policière du meilleur aloi ouvrant le rideau sur une scène stupéfiante : la belle et... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 09:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 mars 2012

Gérard Collard aime la XXVème heure et partage sur facebook. Merci Monsieur l'Académicien!

  via Gérard Collard merci et felicitations pour cette interview!!   Virginia et Vita, Christine Orban - La XXVème heure http://xxvemeheure.canalblog.com/archive... Au cœur de la passion, la création ! Christine Orban ressuscite Viginia et vita : une histoire d’amour et de littérature Il y a...    
Posté par didier debroux à 20:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,