25 mars 2012

Grand hôtel Nelson, Frédéric Vitoux

A l'heure où l'Académicien enquête, dans son dernier ouvrage, sur un étrange meurte au coeur de l'Île St Louis; faisons un petit retour sur précédent roman où Frédéric Vitoux explorait, en adolescent, les années folles et les secrets d'alcove de son grand-père dans un hôtel de passe connu sous le nom d'"Hôtel Nelson"... "Surtout n'en parle pas à ta mère !" intima Pierre Vitoux à son fils Frédéric, lorsque ce dernier, vers la fin des années 1960, lui montra une série des plaques sous-verre pornographiques ayant appartenu à son... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2012

Virginia et Vita, Christine Orban

Au cœur de la passion, la création ! Christine Orban ressuscite Viginia et vita : une histoire d’amour et de littérature Il y a Virginia Woolf, auteur majeur qui bouleversa les codes de la littérature anglaise au début des années 1900, mariée à Léonard, son éditeur, avec qui l’amour n’a rien de charnel et semble s’épanouir dans une relation vouée à l’œuvre de l’écrivain. Virginia se veut solitaire, anxieuse, totalement réfugiée dans  l’imaginaire et l’écriture. Instable, tourmentée par des blessures de jeunesse, elle... [Lire la suite]
18 mars 2012

Les autos tamponneuses, Stéphane Hoffmann

Une histoire de bourgeois retirés dans le golfe du Morbihan, dans un endroit vachement classe, où le couple et ses fantômes concentrent les préoccupations de l'auteur. Bon, écrit comme çà, voilà qui n'inspire guère à la lecture. Et pourtant, Stephane Hoffmann est diabolique car il fait de ce roman une véritable dentelle d'humour et de lucidité. Pour Pierre Bailly, son héros, l'heure du repos bien mérité a sonné et il décide d'abandonner ses bureaux de la Défense, où prospère l'entreprise familiale fondée par son... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mars 2012

Là-haut tout est calme, Gerbrand Bakker

A Cinquante-cinq ans est-il trop tard pour changer de vie? Cette question se tisse en filigrane du merveilleux roman de Gerbrand Bakker. L'histoire de Helmer van Wonderen qui, depuis trente-cinq ans, vit dans la ferme familiale au nord de la Hollande, malgré lui. C'est Henk, son frère jumeau, qui aurait dû reprendre l'affaire. Mais il a disparu dans un tragique accident, à l'âge de vingt ans. Alors Helmer travaille, accomplissant invariablement les mêmes gestes. Sorte de Sisyphe inconscient... Un jour, sans raison apparente,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 16:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 mars 2012

Lettre à Milena, Franz Kafka

A ce point occupé par l'Angleterre, ses vieilles duchesses, les amours de Virginia Woolf et de Vita Sackville-West, Bloomsbury, cette aristocratie déclinante et décadente... j'en oubliais qu'à Prague, en 1919, alors qu'il a 36 ans, Kafka entretient avec sa traductrice Milena une folle passion qui se révèlera dans une correpondance d'une rare intensité. Véritable chef-d'oeuvre épistolaire.   La silhouette de cette femme, Milena Jesenská, « Milena de Prague », « vraiment fabuleusement belle» disait Kafka, qui fut d’abord sa... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mars 2012

Belle Epoque, Kate Cambor

À travers les destins entrecroisés de trois héritiers (Jean-Baptiste Charcot, Léon Daudet et Jeanne Hugo), L'historienne américaine Kate Cambor brosse le portrait de la société parisienne du début du XXe siècle, dans «Belle Époque». À l'ère où naît la «fée électricité», Paris est encore le miroir du monde. Certes, Londres et New York la dépassent déjà dans le domaine financier. Mais la stature culturelle et littéraire de la Ville Lumière en impose encore aux étrangers qui, tel Henry James, s'y rendent avec ferveur. Paris est le... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mars 2012

Un autre monde, Barbara Kingsolver

Voilà un roman qui avait attiré mon attention lors de sa sortie et qui, pourtant, passa entre les mailles de la rentrée littéraire de 2010. Sans doute aussi ai je été happé par d'autres priorités. Pourtant, ce titre trottait dans ma tête comme une petite voix. Il se rappelait à moi régulièrement. Lors d'une errance entre les rayons d'une librairie bruxelloise, une couverture de Rivages/poche semblait me faire un petit clin d'oeil et me voilà à nouveau devant "Un autre monde" de Barbara Kingsolver. Cette fois trop de coïncidences.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mars 2012

Retour à Brixton Beach, Roma Tearne

En rangeant la bibliothèque (elle déborde un peu...) je remets la main sur "Retour à Brixton Beach" de Roma Tearne, qui avait enchanté une de mes journée d'été. Donc, je ne résiste pas à l'envie de vous en dire quelques mots... Voilà une saga comme on les aime. Un roman-fleuve habile et palpitant qui mêle, à travers une galerie de personnages hauts en couleurs, tragiques ou héroïques, les grands drames politiques du monde d'aujourd'hui, l'intime et le public, le secretet l'épique. Ça commence dans le Sri Lanka des années 1960 pour... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mars 2012

Jack Rosenblum rêve en anglais, Natasha Solomons

Merveilleux mélange d'humour juif et d'humour anglais, voilà deux bonnes raisons de se faire plaisir avec "Jack Rosenblum rêve en anglais", de Natasha Solomons. Quand Jakob Rosenblum débarque avec sa famille en Angleterre en 1937, malheureux réfugiés juifs berlinois, une seule pensée obsède ce petit bonhomme d'un mètre cinquante-cinq : puisque son Allemagne natale le rejette, il deviendra un parfait gentleman britannique ! Aussitôt dit, aussitôt fait ! Jakob devient Jack et se lance à corps perdu dans sa quête avec vingt Livres... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2012

Qui a tué Arlozoroff?, Tobie Nathan

Du polar comme on l'aime. En fait ce n'est pas du polar! un thriller, alors? peut-être! Un policier? non plus! Mais quoi donc? Je dirai une enquête journalistique, écrite par un romancier sachant maîtriser l'art de l'intrigue. En filigrane, un grand livre à suspense... "Qui a tué Arlozoroff?" demeure un ovni! Mais un livre qu'on ne lâche pas, qui vous aspire dès la première phrase et vous laisse épuisé à la dernière; après une nuit blanche plongé dans l'Histoire - la grande et la petite-.  Haïm Arlozoroff a bien failli être le... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 09:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,