02 mars 2012

Qui a tué Arlozoroff?, Tobie Nathan

Du polar comme on l'aime. En fait ce n'est pas du polar! un thriller, alors? peut-être! Un policier? non plus! Mais quoi donc? Je dirai une enquête journalistique, écrite par un romancier sachant maîtriser l'art de l'intrigue. En filigrane, un grand livre à suspense... "Qui a tué Arlozoroff?" demeure un ovni! Mais un livre qu'on ne lâche pas, qui vous aspire dès la première phrase et vous laisse épuisé à la dernière; après une nuit blanche plongé dans l'Histoire - la grande et la petite-.  Haïm Arlozoroff a bien failli être le... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 09:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

01 mars 2012

Les extravagantes soeurs Mitford, Annick le Floc'hmoan

Elles sont six soeurs, nées dans la  haute aristocratie anglaire. Elles font partie d'un monde en déclin et demeurent absolument insolentes, scandaleuses et tonitruantes... Elles? Les soeurs Mitford!  Leur destin sera hors du commun. Nancy, amoureuse de la France et de Gaston Palewski, gaulliste historique, devient une romancière célèbre. Diana brûle pour le fascisme anglais naissant et se compromet auprès de son chef de file; Unity devient une proche amie de Hitler; tandis que Jessica, l'avant-dernière de la fratrie,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 février 2012

La Promenade au phare, Virginia Woolf

Pas besoin de revenir sur le statut de Virginia Woolf: génie! Voilà c'est dit, c'est écrit et tout le monde sera d'accord. Alors que lire de cette auteure qui a écrit un nombre considérable de romans, de nouvelles, d'essais... sans oublier un volumineux journal. Bien entendu, il y a "Mrs Dalloway". Mais le style peut paraître complexe, d'un premier abord. Alors, personnellement, j'ai une affection particulière pour "La promenade au phare": qui se veut une réflexion sur la fuite du temps, l'art, le chaos et la mort. Une soirée d'été... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 février 2012

Les ballons d'hélium, Grégoire polet

Au-delà de l’amour, l’humanité ! Grégoire Polet analyse le sentiment de la perte amoureuse A l’ombre de la Sagrada de Familia, où il vit depuis quelques années, Grégoire Polet poursuit son exploration du monde, de l’homme, et de l’existence. Il bâtit, à l’instar de cette cathédrale en mouvement perpétuel et dont Gaudi avait prévu qu’elle ne puisse s’achever, une œuvre littéraire riche et exigeante. Chevelure vénitienne ébouriffée, barbe légère, l’écrivain se joue des codes. Regard vif, pénétrant, le verbe acéré, il slalome... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
26 février 2012

Count Stendhal, Renée Dénier

Cher Monsieur Beyle, Aaah, Monsieur Beyle, de vous et de votre oeuvre, on ne cesse de faire le tour. Nous pourrions même écrire que nos contemporains se réjouissent de vous (re)découvrir. De la Chartreuse à Lucien Leuwen, de vos Chroniques d'Italie à vos Souvenirs d'Egotisme, sans oublier Julien et Madame de Rênal au jardin dans le Rouge et le Noir. Un sens unique qui a influencé nombre d'écrivains, jusqu'à Ian McEwan dans "Sur la plage de Chesil". Et donc vous voilà aujourd'hui source d'influence de quelques-uns des meilleurs... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 février 2012

Quelle époque!, Anthony Trollope

C'est la crise! "Welcome. En v'là une nouvelle, mon bon Monsieur!" Et ce n'est certainement pas moi qui, banquier privé le jour, vous contredirai. Mais le sujet est là, vivant, s'inoculant dans le quotidien. Et, force est de constater qu'une série de romanciers made in France ou USA, peu importe, tentent, avec plus ou moins de bonheur, d'analyser la chose et de l'intégrer dans leurs oeuvres romanesques. Oh le bel ouvrage... Moi, j'aurais plutôt tendance à les renvoyer à la lecture de Steinbeck qui, en un roman, à fait plus pour... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 février 2012

Merci Gérard Collard - facebook

Gérard Collard quelle belle analyse ..j'avais adore ce roman Sur la plage de Chesil, Ian McEwan - La XXVème heure xxvemeheure.canalblog.com Début d’année 2012 version « waow » : Sur la plage de Chesil de Ian McEwan, acheté il y a quelques mois, sous l’influence... Je n’aime plus ·  · Partager · Il y a environ une heure ·  Vous et 6 autres personnes aimez ça.
Posté par didier debroux à 22:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2012

Les raisons du coeur, Mary Wesley

Il est de livres qui se présentent comme des évidences et des auteurs qui donnent espoir. Là est, entre-autres choses, le talent de Mary Wesley. Née en 1912 près de Windsor, cosmopolite et bohème, elle a vécu en France, en Italie et en Allemagne. C’est à l’âge de 70 ans qu’elle publie son premier roman, entamant une carrière aussi féconde que tardive. Sept romans, que du top! Et plus de trois millions d'emplaires vendus. Son créneau? L'humour acide, ironique, ciselé, ... Sa cible? La bourgeoisie, les moeurs victoriennes aussi... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 février 2012

Les pieds dans l'eau, Benoît Duteurtre

Paru voilà bientôt quatre ans mais dont on ne se lasse pas "Les pieds dans l'eau" de Benoît Duteurtre. Il y a chez lui quelque chose de "So british": une certaine forme d'élégance, d'humour et de causticité... Dans ce roman, l'auteur s'amuse à croquer une époque; celle de son arrière-grand-père, le Président René Coty, au ryhme de la charmante sation balnéaire d'Etretat. C'est en 1948 que l'illustre aïeul fait l'acquisition d'une belle villa, La Ramée, aux abords de cette bourgade célèbre pour ses falaises de craie et... [Lire la suite]
12 février 2012

La splendeur des âmes, Edith Wharton

Voilà une nouvelle raison de me réjouir: Edith Wharton publiée chez Omnibus! Cinq romans en un volume sous le titre "La splendeur des âmes": Chez les heureux du monde (dont la XXVème s'était déjà fait l'écho le 29 décembre 2011) Les Beaux Mariages Eté Le Temps de l'innocence La Splendeur des Lansing Edith Warthon demeure un modèle. Une femme pour les femmes. Revendiquant sa liberté, s'affichant comme une boucanière dans ce monde new-yorkais trop étriqué et dont elle était issue. Européenne d'adoption – elle passa une... [Lire la suite]