02 septembre 2015

Neverhome, Laird Hunt

Avec son allure US de l'Indiana, ses bottes à boucles, sa chemise en jean's ouverte sur un torse puissant et dont les pans se meurent sur un pantalon de la même toile, Laird Hunt s'inscrit tant comme un disciple de Richard Ford (observateur critique) qu'un enfant de Gary, fasciné par le féminin. Et c'est encore un hommage aux femmes qu'il rend dans "Neverhome". Plongeant au coeur de la guerre de Sécession, il conte l'histoire de Constance, une épouse qui part au front en lieu et place de son époux. "J'étais forte, lui pas, ce fut... [Lire la suite]

02 septembre 2015

Le voyant, Jérôme Garcin

C'est l'histoire d'une comète, d'un homme ex-tra-or-di-naire. Il a eu mille vies en une qui fut pourtant très courte, mort à 47 ans. C'est donc l'histoire de Jacques Lusseyran. Né en 1924, aveugle à l'âge de 8 huit ans, étudiant brillant, écrivain, résistant de la première heure, déporté à Buchenwald... Interdit d'université en France à cause de son handicap, il partira professer aux USA, où il sera l'un des plus brillants enseignants de littérature française... Bref, un homme incroyable, oublié de l'Histoire et que conte Jerôme... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 août 2015

Petit filet garni pour finir l'été en beauté...

L'Année dernière à Saint-Idesbald, Jean Jauniaux Idesbald est clochard à Bruxelles. Il s’abrite souvent dans une bibliothèque où, grâce à la bonne volonté d’un employé accueillant, il crée un blog et y écrit des histoires entendues ou inventées lors de ses errances. On y rencontre des protagonistes aussi inattendus que le roi des Belges, un grand-père survivant de la Grande Guerre, un petit garçon perdu dans l’Exposition universelle de 1958, une réfugiée rom sur les traces de Rimbaud … De sa plume ciselée, pointilliste, Jean... [Lire la suite]
14 août 2015

Pourquoi cette puissance..., Françoise Lalande

Enoooorme coup de coeur! L'auteur de "Madame Rimbaud" sait nous séduire, en découvreuse de vie. Et, ainsi revient-elle dans son dernier roman "Pourquoi cette puissance...", explorant le monde des poètes maudits, contant l'incroyable parcours de Germain Nouveau, compagnon d'aventures de Rimbaud. Voilà un homme libre, beatnik avant l'heure, qui parcours les routes d'europe (Paris, Bruxelles, Londres...), ira jusqu'en Orient où il exercera divers métiers, traficotera dans les zones obscures..., avant de revenir dans son village natal... [Lire la suite]
10 août 2015

Herzog, La planète de Mr. Sammler, Saul Bellow

Les héros de Saul Bellow ne connaissent pas la paix. Ils s’agitent autour des autres ou les autres s’agitent autour d’eux. Une eau-de-vie portée à ébullition. La présence de la folie souffle à l’intérieur de chacune des phrases pour les soulever haut et les laisser retomber aussitôt. Son thème : l’homme et la société. Le grand écrivain américain Saul Bellow (1915-2005) est le peintre agressif de la complaisance des sentiments.  *On a accusé le Prix Nobel de littérature 1976 d’être masochiste, conservateur, misogyne. Femmes... [Lire la suite]
25 juillet 2015

Le Maître, Patrick Rambaud

Un pur festin! Un régal dont il faut prendre le temps d'une lente délectation... *Nous sommes en Chine au Ve siècle av. J.-C. Pendant que nous, Européens, en sommes toujours au stade "homme des bois à hache et à barbe", à l'autre bout de la terre, dans le royaume de Song, entre le fleuve Jaune et la rivière Houaï, on se soulage déjà dans la soie. On a le sens de la délicatesse, de la politesse, de la culture et du raffinement. La guerre est un art, le pouvoir et le massacre aussi. Il y a vingt-cinq siècles, Tchouang-tseu, fils du... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 17:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

25 juillet 2015

Manifeste vagabond, Blanche de Richemont

"Je suis partie en voyage pour trouver une terre ou un regard qui justifie d'être en vie". Ainsi débute, "Manifeste Vagabond", 124 pages de voyages intérieurs sur les routes de sable et du monde. Une délicate, profonde et subtile réflexion sur le sens de l'existence menée par Blanche de Richemont, servie par une plume cristalline. A trente-trois ans, Blanche de Richemont pose ses valises et s'interroge. Voilà des années qu'elle court sur les routes à la recherche d'un sens à sa vie. Existe-t-il ? Parviendra-t-elle encore à échapper... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 15:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 juillet 2015

Le filet garni estival de la XXVème heure...

Here comes the sun... voici une petite sélection, le filet garni de la XXVème Heure, histoire de passer un été "littéraire" réussi: Toute la lumière que nous ne pouvons voir, Anthony Doerr, Albin Michel Le roman par excellence! Véritable phénomène d’édition aux États-Unis, salué par l’ensemble de la presse comme le meilleur roman de l’année, le livre d’Anthony Doerr possède la puissance et le souffle des chefs-d’œuvre. Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout, il nous entraîne, du Paris de l’Occupation à... [Lire la suite]
29 juin 2015

Lots of Love, Fitzgerald Scott&Scottie

"À l’époque je ne tolérais pas qu’on me dicte quel livre lire, comment le lire, pour quelle matière scolaire opter, si je devais ou non participer au journal de l’université, avec quelle étudiante partager ma chambre, à quel match de football assister, quoi penser de la guerre d’Espagne […]. Maintenant prêtez bien attention à ce que va dire mon père. Car il donne de précieux conseils dans ses lettres, et je suis convaincue que s’il ne s’était pas agi de mon père, lui que je pouvais à la fois haïr et aimer, j’en aurais tiré un... [Lire la suite]
27 juin 2015

Dites aux loups que je suis chez moi, Carol Rifka Brunt

Un roman sur le début des années sida à New-York. Bouleversant! Nous sommes au milieu des années 1980, aux Etats-Unis. June est une adolescente taciturne, écrasée par une soeur aînée histrionique et des parents aussi absents qu'ennuyeux. Depuis sa banlieue triste du New Jersey, elle rêve d'art et de son oncle Finn, un peintre new-yorkais reconnu. Mais Finn est très affaibli et meurt bientôt de cette maladie qu'on n'évoque qu'à demi-mot, le sida. Inconsolable, la jeune fille se lie d'amitié avec un homme étrange, Toby, qui se... [Lire la suite]