13 juin 2015

Jules, Didier van Cauwelaert

Sans doute faut-il, dans l'oeuvre de Didier van Cauwelaert, chercher l'ombre de Gary lorsqu'il confesse "Je voudrais continuer à écrire, non pour en tirer je ne sais qu'elle gloire, mais par amour de la féminité". Et l'auteur d'"Un aller simple" d'explorer dans de son dernier opus, "Jules", les versants complexes du coeur, près de l'âme d'une femme qui se cherche, près d'un homme altéré qui s'égare, près d'un étonant quadrupède canin qui mieux que "n'importe quel bipède est capable de trouver son bonheur dans la loyauté,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mai 2015

L'Autre, Sylvie le Bihan

Impressionnant... "L'Autre", prix du premier roman: glaçant, cru, éprouvant, subtil, dérangeant, intelligent, émouvant,... Bref, la littérature, la vraie! Celle qui marque, bouscule, ébranle, arrache des cris,... L'histoire? Nous sommes le 11 septembre 2011. Emma fait partie des invités d’honneur de la Maison Blanche pour les commémorations des attentats. Debout sous le soleil de septembre, elle est au plus mal. Mais est-ce son veuvage qui la fait tant souffrir ? Rien n’est moins sûr. Strasbourg. janvier 1996, Emma est... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2015

Indian Roads, David Treuer

"Un portrait cru, sans concession et totalement authentique. Un récit pénétrant, parfois bouleversant, souvent jubilatoire, où se mêlent journalisme et autobiographie. Treuer proclame haut et fort que les Indiens font bel et bien partie de l’Amérique moderne.", The New York Times Treuer est donc un écrivain, un vrai! Il nous entraîne sur les chemins secrets de l'Amérique; cette face cachée contemporaine : celle des réserves indiennes, plus de trois cents aux Etats-Unis. Certaines ne font que quelques hectares, d’autres sont... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mai 2015

Les O'Brien, Peter Behrens

Puissante, enivrante,... voilà une grande épopée américaine portée par le souffle d'une plume fluide et enlevée. Peter Behrens convoque, avec les O'Brien, la joie, la passion, la colère, la peur, l'amour, le chagrin... Tous ces sentiments qui font la vie et l'Histoire.  Nous sommes en 1887, Canada. Élu chef de famille à la mort de son père, le jeune Joe O'Brien rêve de fuite. Parti à la conquête de l'Amérique et de ses chemins de fer, il épouse Iseult, une riche héritière, et établit son clan. Joe veut réussir, mais... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 12:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mai 2015

Sur les traces de Chet Baker, Bill Moody

Chet savait exprimer ce qui est poignant et mélancolique…extirpant sans effort jusqu'à la dernière goutte d'émotion, il savait vous donner l'impression que ce qu'il révélait était si intime, si secret, que vous vous sentiez coupable d'avoir surpris des confidences qui ne vous étaient pas destinées." Celui qui parle ainsi s'appelle Evan Horne ; il est pianiste de jazz et occasionnellement détective. Lorsqu'un de ses amis, qui préparait une biographie de Chet Baker, disparaît à Amsterdam, sur les lieux mêmes où est mort le célèbre... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 mai 2015

Comment Thomas Leclerc, 10 ans 3 mois et 4 jours... Paul Vacca

En v'là du "Feel Good", en v'là! Attendrissant, humaniste, des étoiles plein la tête... Une totale réussite! C'est l'histoire de Tom l'Eclair. Enfin, de Thomas Leclerc, un enfant autiste. Un gosse différent au coeur des années 60. Un gamin qui, découvrant un comic book, va s'inventer un univers, des super-pouvoirs, pour comprendre le monde qui l'entoure et se mettre au service des autres. Surtout, il va tenter de réconcilier le couple de ses parents qui périclite. Au-delà d'une histoire touchante, c'est toute une analyse... [Lire la suite]

19 avril 2015

La mémoire est une chienne indocile, Elliot Perlman

Que peuvent avoir en commun un jeune Afro-Américain tout juste sorti de prison et un intellectuel juif en pleine crise existentielle ? Épique et intime, incroyablement émouvante, une peinture magistrale du pouvoir de la mémoire sur nos existences. Il est des vies tellement éloignées de la nôtre que jamais on n'aurait imaginé les croiser, des liens dont on n'aurait jamais pensé qu'on les tisserait. Et puis, un jour, on croise ces vies, on tisse ces liens, l'histoire se transmet qu'on ne peut plus oublier et l'on en est transformé à... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 avril 2015

Les saisons de la nuit, Colum McCann

Le roman qui a révélé Colum McCann. Une superbe évocation de New York tout au long du XXe siècle. Une plongée dans le ventre de la ville. Un hommage aux parias, aux abandonnés,...Une totale réussite! New York, 1916. Des terrassiers creusent les tunnels du métro sous l'East River. Des noirs, comme Nathan Walker, venu de sa Géorgie natale, des Italiens, des Polonais, des Irlandais... Pendant les dures heures de labeur dans les entrailles de la terre, une solidarité totale règne entre eux. Mais, à la surface, chacun garde ses... [Lire la suite]
06 avril 2015

Dis-moi oui, Brigitte Kernel

Brigitte Kernel? "Lire avec", bien entendu! Cette voix dans la nuit qui confesse les écrivains; qui, avec la littérature en référence, explore la vie, le monde, l'infini, le minuscule, l'insoupçonnable, les secrets, la beauté...  Cette voix qui nous invite à consacrer nos heures si brèves à des oeuvres immortelles, sources inépuisables des splendeurs de la terre et de l'art. Elle célèbre le spectacle du génie des Hommes, le commerce enchanteur des écrivains et des poètes, celui, délicieux, du coeur et du corps, le charme... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 avril 2015

Rebecca, Daphné du Maurier

Sous la plume d'Anouk Neuhoff, voici une nouvelle traduction de Rebecca. Paru pour la première fois en France en 1940, le livre est ici présenté dans une version qui restitue toute la puissance évocatrice du texte originel et en révèle tant la noirceur que la complexité dramatiques... A redécouvrir d'urgence !!! Une longue allée serpente entre des arbres centenaires, la brume  s’accroche aux branches et, tout au bout, entre la mer et les bois sombres, un manoir majestueux : Manderley, le triomphe de Rebecca de... [Lire la suite]