16 octobre 2015

Chantiers, Marie-Hélène Lafon

Décidemment, Marie-Hélène Lafon se révèle une orfèvre de la langue. Qu'elle dissèque l'intime de "Joseph" ou qu'elle conte les petits riens, sa plume demeure savoureuse, cristalline, grâcieuse dans la pudeur. En chorégraphe de ses souvenirs, elle se raconte dans son nouvel opus "Chantiers" qui s'articule autour d'un Eden fondateur: La grammaire! "La grammaire commence avec le déchiffrement du monde, à l'école primaire; elle met de l'ordre et donne forme, elle rassure, elle fait barrage contre la menace, toutes les menaces;... [Lire la suite]