17 novembre 2013

Concerto pour la main morte, Olivier Bleys

  Nous sommes en fin de journée. La clarté du ciel s'éteint lentement au profit d'une ambiance confinée, sorte de flottement entre l'ombre et la lumière. C'est dans cet instant propice aux confidences que nous retrouvons Olivier Bleys pour une conversation, une exploration de son dernier roman "Concerto pour la main morte". L'homme semble calme, posé. Son regard translucide exprime néanmoins une fragilité intérieure, une sorte de friabilité. Sa voix est douce. Il connaît les silences. Lui qui se décrit comme "Un sauvage... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,