26 mai 2012

Des bleus à l'âme, Françoise Sagan

"Ce n'est pas de la littérature, ce n'est pas une confession, c'est quelqu'une qui tape à la machine parce qu'elle à peur d'elle-même, des matins et de soirs. Et des autres. Ce n'est pas beau, la peur, c'est même assez honteux. Voilà tout. Mais ce tout est terrifiant" Aaaaah Sagan! Oui, on ne dit plus Françoise Sagan, ni Françoise, ni Madame Sagan, mais Sagan! Dommage. Le mythe permet peut-être l'indélicatesse sauf chez elle qui demeure l'auteure de tous les temps, vraie et libre, grave et insouciante, profonde et légère. Sa vie... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,