07 juillet 2012

Voyage avec ma tante, Graham Greene

Depuis que j'ai redécouvert Graham Greene (voir La XXVème heure des 25 et 26 juin), il ne me quitte plus. Sorte de plongée sans fin dans l'univers de cet auteur qui fut l'un des plus proches amis d'Evelyn Waugh (une autre de mes références absolues). Bien entendu, j'ai relu les romans dits du cycle catholique, ceux d'espionnage et de divertissement... Mais là, je découvre encore une nouvelle facette de Greene, celle de l'humour avec tout ce quelle contient de So British. "Voyage avec ma tante" se révèle drôle, fin, élégant,... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juin 2012

La Puissance et la gloire et autres romans, Graham Greene

  *Les trois premiers romans de ce volume sont les plus grands, les plus achevés de l'œuvre de Greene, s'articulant tous autour des mêmes thèmes: Dieu, la Grâce et le Salut. Seulement Greene est un transfuge du protestantisme, et le regard qu'il promène sur l'univers du catholicisme peut, entre deux éblouissements, se montrer d'une impitoyable acuité. Il sait, comme elles le savent depuis que Valéry leur a assené cette révélation, que les civilisations sont mortelles et le christianisme n'échappe pas à la dure loi commune.... [Lire la suite]
25 juin 2012

La saison des pluies, Graham Greene

Querry a perdu la foi – la foi en Dieu, la foi en son amour pour les femmes, la foi en sa vocation d'architecte qui construit des églises... Pour échapper à sa condition de « mort-vivant » et – qui sait ? – pour retrouver un sens à sa vie, il fuit son quotidien de nanti pour l'Afrique aux mille masques. Il échoue au Congo belge, dans une léproserie, ou il tentera de « soigner » son indifférence au monde, aux autres. Ce pourrait être un avant-goût du bonheur et une possible renaissance, si un jour il n'était reconnu par un... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,