12 octobre 2013

Le livre des jours, Michaël Cunningham

*"Vouloir laisser une trace à New York revient à écrire son nom sur de l'eau", martèle un dicton local. Michael Cunningham le sait si bien qu'il a entrepris, précisément pour contrer le destin, d'écrire le grand roman de New York. Le résultat est captivant: Le livre des jours ne se dévore pas mais se déguste à petites lampées. Patiemment. Il faut, pour entrer dans cet étrange ouvrage, se laisser prendre par cette lenteur que la Grosse Pomme ignore depuis toujours. Cunningham a construit son livre comme un antidote à la vitesse de la... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 15:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,