05 mai 2012

La pleurante des rues de Prague, Sylvie Germain

Silhouette d'elfe, fin visage triangulaire dévoré par un immense regard d'eau claire, Sylvie Germain semble sortie d'un de ces récits fabuleux dont elle a le secret. Sous ses allures d'éternelle enfant, Elle cache une puissance créatrice d'une grande maturité. Les nombreux ouvrages que cette travailleuse acharnée compte à son actif constituent une oeuvre impressionnante de force et de cohérence, traversée par une question centrale: l'énigme du mal, qu'il s'agisse des horreurs de la guerre d'Algérie dans "Le livre des nuits" ou... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2012

Rendez-vous nomades, Sylvie Germain

Il ne s’agit pas de croire en l’homme, ni de le mépriser, encore moins de le haïr. Il s’agit de le connaître et de le reconnaître en chacun. C’est l’humanisme vrai, qui n’est pas une religion mais une morale. Montaigne a dit ici l’essentiel: « Tout homme porte en lui la forme entière de l’humaine condition. » Cela ne signifie pas qu’ils se valent tous, mais qu’ils sont tous humains, et méritent par là notre respect: égaux non en fait et en valeur, ce que l’expérience suffit à démentir, mais en droits et en dignité, si nous le voulons.... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,