26 décembre 2017

Je te dois tout le bonheur de ma vie, Carole d'Yvoire

C'était il y a cent ans, à Londres, Virginia Stephen rencontrait Léonard Woolf. Elle, esprit fulgurant, atteinte de dépression chronique, obnibulée par la littérature et le besoin d'écrire, sensible au charme des femmes; lui, solitaire, visionnaire, doté d'un esprit politique aiguisé, peu enclin aux choses de la chair. Ils vont pourtant s'aimer, au-delà des codes et des conventions, unis autour de l'art et des idéaux. Ils vont pulvériser une certaine vision de l'Angleterre, créer le groupe Bloomsbury, fonder La Hogarth Press... et... [Lire la suite]

07 juillet 2014

La soirée de Mrs Dalloway, Virginia Woolf

Sept petites nouvelles dont chacune se révèle une prouesse narrative. Sept pepites. Sept histoires qui complètent le projet de Mrs Dalloway. Comme un supplément d'âme à ce roman qui, quelque part, a révolutionné la littérature. Autant de variations où Virginia Woolf se dévoile en créature sauvage et contrôlée. Sept récits subtils, précieux comme des perles. Un "couloir" menant  de "Mrs Dalloway" à "Vers le phare" où l'on croise des invités ignorés. Et l'auteure d'orchestrer entre eux des rencontres subtilement dissonantes,... [Lire la suite]
08 avril 2012

Virginia Woolf, Viviane Forrester

Lors de ma conversation avec Christine Orban se posait la question comment aborder l'oeuvre de Virginia Woolf? Elle préconisait de débuter par son journal, et j'argumentais pour "La promenade au phare" qui me paraissait une porte d'entrée facile à l'univers de cet auteur hors norme. Finalement, je rejoins l'argument de Christine Orban: "Sa vie est dans son oeuvre et vice versa". Bon d'accord, mais alors, j'opte pour une biographie. Oui mais laquelle? Tant ont été écrites... Par hasard, j'ai croisé celle que lui consacre Viviane... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mars 2012

Virginia et Vita, Christine Orban

Au cœur de la passion, la création ! Christine Orban ressuscite Viginia et vita : une histoire d’amour et de littérature Il y a Virginia Woolf, auteur majeur qui bouleversa les codes de la littérature anglaise au début des années 1900, mariée à Léonard, son éditeur, avec qui l’amour n’a rien de charnel et semble s’épanouir dans une relation vouée à l’œuvre de l’écrivain. Virginia se veut solitaire, anxieuse, totalement réfugiée dans  l’imaginaire et l’écriture. Instable, tourmentée par des blessures de jeunesse, elle... [Lire la suite]
29 février 2012

La Promenade au phare, Virginia Woolf

Pas besoin de revenir sur le statut de Virginia Woolf: génie! Voilà c'est dit, c'est écrit et tout le monde sera d'accord. Alors que lire de cette auteure qui a écrit un nombre considérable de romans, de nouvelles, d'essais... sans oublier un volumineux journal. Bien entendu, il y a "Mrs Dalloway". Mais le style peut paraître complexe, d'un premier abord. Alors, personnellement, j'ai une affection particulière pour "La promenade au phare": qui se veut une réflexion sur la fuite du temps, l'art, le chaos et la mort. Une soirée d'été... [Lire la suite]
Posté par didier debroux à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,